L'accusé Louis Pelletier à son arrivée au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

Meurtre d'une courtière immobilière: un Marievillois accusé

L'ex-conjoint d'une femme dont le corps avait été retrouvé dans une voiture calcinée à Otterburn Park en juin 2013 a été formellement accusé de meurtre prémédité, hier, au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Louis Pelletier, 48 ans, de Marieville, avait été arrêté la veille en matinée à son emploi dans une entreprise d'excavation d'Abercorn. Il était connu des policiers. À son dossier criminel figurent déjà plusieurs accusations de menaces, vol et bris de condition.
Au moment de son arrestation, M. Pelletier avait d'ailleurs deux accusations pendantes de bris de condition pour lesquelles il devait justement revenir en cour hier.
Ces accusations ne concernent pas la présente victime, Julie Morrisson, une courtière immobilière de 39 ans.
Costaud, les cheveux poivre et sel et vêtu d'une chemise à carreaux noire et grise, l'accusé menotté a brièvement comparu devant la juge Suzanne Paradis de la Cour du Québec. La magistrate lui a interdit d'entrer en communication avec les témoins relatifs à cette affaire.
Preuve Pour la Couronne, Me Claudie Gilbert a indiqué que seule une partie de la preuve a pour l'instant été remise à la défense, représentée par Me Pierre Brunelle, dont des enregistrements vidéo. Les parties ont ensuite convenu du 27 février pour la suite des procédures.
La preuve pourrait être complète à cette date. Par la bouche de son avocat, M. Pelletier a plaidé non coupable au crime qui lui est reproché, ce qui est normal à cette étape du processus judiciaire.
Tous les détails dans notre édition de samedi