Mario Monast a été accusé de port d’arme dans un dessein dangereux et d’entreposage négligent d’une arme à feu, lundi au palais de justice de Granby, en lien avec la mort violente de Steve Marquis.

Meurtre à Granby: le beau-fils de Mario Monast tué par balle

Mario Monast, arrêté après la mort de Steve Marquis, samedi à Granby, est accusé de port d’arme dans un dessein dangereux et d’entreposage négligent d’une arme à feu. D’autres accusations pourraient s’ajouter plus tard.

Semblant ne pas comprendre ce qui se passait, l’homme frêle de 69 ans a comparu lundi après-midi devant la juge Danielle Côté, au palais de justice de Granby. 

La Direction des poursuites criminelles et pénales, représentée par Me Élise Côté-Lebrun, s’est objectée à sa remise en liberté étant donné la gravité des événements survenus samedi sur la rue Foch et qui ont mené au décès par balles de Steve Marquis.

« Pour l’instant, monsieur va demeurer détenu, mentionne Me Côté-Lebrun. On a évalué l’ensemble de la preuve disponible jusqu’à maintenant et on va continuer à le faire pour le reste de la semaine. Dès qu’on sera en mesure de le faire, on pourra prendre position quant à d’autres chefs d’accusation sur les événements. »

M. Monast, qui n’a aucun antécédent judiciaire, sera de retour devant le juge jeudi pour une enquête sur remise en liberté pour la forme, c’est-à-dire que « ça ne procédera pas jeudi, précise la procureure. L’audition n’est pas fixée à proprement parler ».

Elle n’a pas été en mesure de préciser, pour le moment, le lien familial qui unit l’accusé et la victime dans ce drame intrafamilial. Au rôle d’évaluation foncière, les propriétaires de la maison où s’est déroulé le drame sont Mario Monast et une femme qui porte le même nom de famille que la victime. Selon nos informations, M. Monast était le beau-père de M. Marquis.

Steeve Marquis a perdu la vie après avoir été atteint par balles, samedi, dans cette résidence de la rue Foch, à Granby.

Mario Monast a été représenté par Me Danielle Dontigny, de l’aide juridique, l’accusé n’ayant pas d’avocat attitré. Il a ainsi fait une demande d’aide juridique.

Steve Marquis a été trouvé grièvement blessé par une arme à feu dans une résidence de la rue Foch, samedi vers 10 h 50. Une voisine raconte avoir entendu trois coups de feu. Le décès de M. Marquis a été constaté à l’hôpital. Ancien boxer, il est décrit par une proche comme étant quelqu’un toujours prêt à aider et à écouter. La relation entre lui et le conjoint de sa mère était toutefois difficile. L’aîné aurait souvent reproché à l’homme de 51 ans d’être trop franc et direct envers lui. 

M. Monast, un homme sans histoire, a par la suite été rencontré par les enquêteurs puis arrêté.

Selon une voisine, le couple vivait dans la plus grande discrétion depuis que monsieur Monast a remporté un lot gagnant du Lotto 6/49, en 2003. Mario Monast faisait partie d’un groupe de dix travailleurs qui avait le numéro gagnant d’un lot de 10 M $. À l’époque, il avait confié à La Voix de l’Est qu’il n’utiliserait pas l’argent pour quelque chose d’extravagant, mais peut-être pour une maison. L’année suivante, ils achetaient leur maison de la rue Foch.