Des mesures exceptionnelles sont en branle jusqu’au 11 mars pour diminuer la pression dans les urgences de quatre hôpitaux du territoire du CIUSSS de l’Estrie, notamment à Granby.

Mesures exceptionnelles dans les urgences: le CIUSSS fera le point quotidiennement

Afin de contenir l’hémorragie dans quatre urgences particulièrement achalandées de son territoire, notamment à Granby et à Cowansville, le CIUSSS vient de mettre en branle une série de mesures qualifiées « d’exceptionnelles », en vigueur jusqu’au 11 mars.

Depuis plusieurs mois, le taux d’occupation sur civière dépasse la capacité d’accueil au Centre hospitalier de Granby (CHG). Jeudi, à 10 h, l’urgence du CHG était occupée à 165 % avec 33 civières comblées sur une capacité de 20. Du nombre, sept patients étaient à l’urgence depuis 24 heures ou plus. Au même moment, 12 personnes étaient en attente d’hospitalisation. La situation était aussi critique à l’urgence de BMP, qui était remplie à 125 % de sa capacité. Dix patients y étaient alités depuis plus d’une journée et quatre personnes s’y trouvaient depuis 48 heures ou plus, alors que 13 personnes étaient en attente d’hospitalisation.

Afin de faire « baisser la pression », le CIUSSS préconise une série de mesures, notamment un ralentissement des activités en chirurgie. Certaines interventions « non urgentes » seront reportées durant la période tampon. « Concrètement, on ajuste les activités chirurgicales selon les patients, on réduit les cas électifs devant être hospitalisés, on demande de réduire à un seul proche pour accompagner un malade aux urgences, on fait appel à du personnel d’autres types d’emploi pour soutenir les infirmières et on identifie des sites non traditionnels pour hospitaliser des malades », pouvait-on lire dans La Voix de l’Est, jeudi.

Comme mesures spécifiques, une unité d’hospitalisation temporaire (10 lits) sera ouverte au CHG. À l’hôpital Brome--Missisquoi-Perkins (BMP), un site « non traditionnel » (7 lits) doit être en activité dès vendredi, « ou en fin de semaine, selon le besoin », a indiqué le CIUSSS.

L’accroissement du nombre de plages horaires dans les GMF de la région est aussi au programme. L’embauche de personnel supplémentaire, ainsi que la réduction du taux d’absentéisme sont aussi dans les cartons du CIUSSS de l’Estrie. Une diminution temporaire du volume de services offerts dans les hôpitaux ciblés fait aussi partie des mesures.