Isabelle Dumont, coordinatrice du programme de mentorat pour entrepreneurs­ du Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi
Isabelle Dumont, coordinatrice du programme de mentorat pour entrepreneurs­ du Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi

Mentorat pour entrepreneurs: un programme « très en santé »

Les entrepreneurs qui se lancent en affaires dans la région de Brome-Missisquoi peuvent compter sur les conseils de mentors bénévoles qui les accompagnent et qui sont présents pour répondre à toutes leurs questions.

La cellule de mentorat pour entrepreneurs du Centre local de développement (CLD) de Brome-Missisquoi est « très en santé », affirme la chef mentore, Hélène Paquette. Une part du succès du programme est attribuable à la présence d’une coordinatrice à temps plein, Isabelle Dumont, qui s’assure du bon déroulement des jumelages entre mentors et mentorés.

Ce sont donc 36 mentors bénévoles qui sont à la disponibilité des jeunes entrepreneurs. « D’abord, Isabelle rencontre le mentoré, elle évalue ses besoins et avec la liste des mentors, elle essaie de jumeler les besoins du mentoré avec le meilleur mentor possible. Ensuite, il y a une première rencontre qui est organisée et s’il y a des atomes crochus entre les deux parties, il y a un engagement qui se prend », explique-t-elle.

Les rencontres se font généralement une fois par mois, mais la fréquence varie en fonction des besoins des mentorés, ajoute Hélène Paquette.

Pour se voir attribuer un mentor, les entrepreneurs doivent débourser 400 $ annuellement, un montant qui peut être réparti sur plusieurs mois. « On comprend qu’un entrepreneur en démarrage n’a pas nécessairement les sous pour le faire en un seul paiement », indique Mme Paquette.

Profitons-en pour corriger une erreur s’étant glissée dans le texte Chambre de commerce de Brome-Missisquoi : lancement de la programmation 2020 publié dans l’édition papier de La Voix de l’Est de vendredi 31 janvier. Nous avions indiqué que le mentorat était un programme piloté par la Chambre de commerce de Brome-Missisquoi alors que c’est plutôt le CLD de Brome-Missisquoi qui est l’organisme porteur.

J’entreprends la relève

La graine d’entrepreneur se cultive tôt dans la culture du CLD de Brome-Missisquoi. Un ou deux mentors sont affectés au programme J’entreprends la relève, qui permet à des jeunes de la polyvalente Massey-Vanier de vivre toutes les étapes de démarrage d’une entreprise : de l’établissement du plan d’affaire à la liquidation de l’entreprise au terme de l’année.

« C’est un programme indépendant au mentorat d’affaires et de la chambre de commerce », précise Mme Paquette.

Les jeunes entrepreneurs terminent le processus avec en poche une expérience professionnelle enrichissante et quelques sous.

Anthony Choinière, Raphaël Dumont et Lucas Desrochers, trois jeunes de 16 ans, sont actuellement dans le démarrage d’une entreprise qui produit des crayons artisanaux. « C’est la quête de connaissances qui m’a attiré, confie Anthony. C’est un monde que je ne connais absolument pas et je voulais apprendre de nouvelles choses, et évidemment l’école est faite pour ça. »