Mélina Roberge a plaidé coupable d’avoir importé une quantité commerciale de cocaïne.

Mélina Roberge plaide coupable

La Granbyenne Mélina Roberge a plaidé coupable à une accusation d’importation d’une quantité commerciale de cocaïne, vendredi, devant un tribunal de Sydney, en Australie.

Elle suit de près André Tamine, un de ses complices qui avait plaidé coupable il y a une semaine.

Elle a annoncé sa décision alors qu’elle était de retour devant le juge pour comparaître, confirme le porte-parole de la cour de district de la Nouvelle-Galles-du-Sud, Georgie Loudon. Son procès, qui devait débuter lundi, a été annulé.

Si Tamine doit attendre le 26 octobre pour connaître sa peine, Roberge sera de retour au tribunal le 23 mars 2018, devant la juge Kate Traill, pour connaître sa sentence.

Mélina Roberge, Isabelle Lagacé et André Tamine s’étaient embarqués sur une croisière de luxe autour du monde à bord du Sea Princess. Ils ont été interceptés le 29 août 2016 au port de Sydney. Les autorités avaient découvert, avec l’aide de chiens renifleurs, 95 kg de cocaïne dans leurs valises, une quantité évaluée à 30,5 M $ canadiens. Ils pourraient avoir servi de mule pour un réseau criminalisé.

Lagacé avait plaidé coupable en 2016 et écopé de 7 ans et demi de prison près d’un an plus tard. Tamine et Roberge devaient subir leur procès dès lundi.

Selon le Code criminel australien, l’importation d’une quantité commerciale de drogue contrôlée aux frontières est passible d’une peine de prison à vie.