Le mégaprojet résidentiel de Groupe Samson soulève les passions. Plusieurs citoyens se sont déplacés à la dernière séance du conseil de Cowansville, le 3 mars.
Le mégaprojet résidentiel de Groupe Samson soulève les passions. Plusieurs citoyens se sont déplacés à la dernière séance du conseil de Cowansville, le 3 mars.

Mégaprojet résidentiel à Cowansville: le promoteur à la rencontre de citoyens

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Des citoyens du secteur où 300 unités d’habitation pourraient être construites à Cowansville ont répondu à l’appel du promoteur Guy Samson, qui souhaitait les rencontrer par petits groupes afin de répondre à leurs questions et démentir certaines rumeurs qui circulent. Ces rencontres ont eu lieu les 5 et 6 mars dernier.

Lors de celles-ci, il a tenu à rappeler les caractéristiques du projet et les accommodements possibles pour les résidents du boulevard de Dieppe. M. Samson a offert à une quinzaine de propriétaires de leur acheter leur maison à la valeur du marché, et non selon l’évaluation municipale.

Ces maisons pourraient être démolies et laisser place à d’autres immeubles à logements, mais de plus petite ampleur. Groupe Samson serait aussi en discussion avec des organismes communautaires pour créer un espace commun pour eux.

Selon le promoteur, puisque la Ville de Cowansville souhaite augmenter sa population tout en évitant l’étalement urbain pour préserver les milieux naturels, son projet vient répondre à son besoin.

Des citoyens du secteur s’inquiètent de l’ampleur des bâtiments, qui auront dix étages, dont deux souterrains. Or, répond M. Samson dans un communiqué envoyé cette semaine, ce seront huit étages d’appartements qui sortiront du sol. « La densification essentielle au succès de la relance du centre d’achat ainsi qu’à la viabilité financière du projet exige un minimum de 300 unités à vocation résidentielles. La hauteur totale des sections résidentielles du projet est bien en deçà du clocher de l’église Sainte-Thérèse. Nous sommes loin de retrouver des gratte-ciel au centre-ville de Cowansville. Enfin, comme les bâtiments sont espacés les uns des autres, il n’est donc nullement question de la création d’un mur massif venant écraser les résidences avoisinantes. »

Une autre préoccupation concerne les espaces de stationnement. Contrairement à certaines rumeurs, les 300 cases déjà existantes autour du centre commercial, dont le taux d’occupation est autour de 50 %, sont là pour rester puisque la construction se limitera au niveau du talus. S’ajouteront 450 cases de stationnement au niveau des deux étages souterrains des immeubles à logement.

Le projet prévoit aussi un ajout de végétation là où il n’y en a pas, la plantation d’arbres au choix des voisins sur le terre-plein central et l’ajout de commerces de proximité au centre d’achat que M. Samson veut revitaliser.

Il n’a pas été possible de rejoindre Guy Samson.