Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La candidature de Marilou Alarie n’a toutefois rien d’un parachutage dans la région, la principale intéressée étant propriétaire d’une ferme dans le secteur de Brigham.
La candidature de Marilou Alarie n’a toutefois rien d’un parachutage dans la région, la principale intéressée étant propriétaire d’une ferme dans le secteur de Brigham.

Marilou Alarie portera les couleurs du Bloc québécois dans Brome-Missisquoi

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Le Bloc québécois a récemment présenté celle qui le représentera aux prochaines élections fédérales dans la circonscription de Brome-Missisquoi. Il s’agit de Marilou Alarie.

Mme Alarie n’est pas une nouvelle venue en politique; elle termine cette année son deuxième mandat comme conseillère municipale du district 6 dans la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville, sur la Rive-Sud de Montréal, où elle fut entre autres responsable des dossiers de l’aménagement du territoire, de la protection du patrimoine, de la culture, de la mobilité et de la vie communautaire. Elle avait également été candidate pour le Parti québécois dans la circonscription provinciale de Borduas en 2018.

La candidature de cette diplômée en communication publique n’a toutefois rien d’un parachutage dans la région, la principale intéressée étant propriétaire d’une ferme dans le secteur de Brigham. Les enjeux agricoles semblent d’ailleurs la préoccuper grandement. « Je suis sensible aux enjeux des citoyens d’ici, qu’il s’agisse de la protection du patrimoine naturel, de tourisme, de soins de santé, d’accès au logement, de services aux aînés ou de relève agricole. Je suis emballée à l’idée de travailler avec les gens de Brome-Missisquoi à la relance, qui tiendra compte de ce que veulent les gens d’ici pour leur coin de pays », a déclaré la candidate dans un communiqué où elle se dit enthousiaste et humble à l’idée de porter les couleurs du parti dirigé par Yves-François Blanchet.

Celui-ci n’a d’ailleurs pas tari d’éloges à l’endroit de sa recrue. « Je suis extrêmement fier d’accueillir Marilou au sein de l’équipe du Bloc québécois. C’est une citoyenne hors-pair, pleinement engagée envers Brome–Missisquoi et ses gens, et c’est aussi quelqu’un qui sait toute l’importance du nécessaire virage vert. Le Québec a les atouts en main pour non seulement réussir cette transition, mais également pour qu’elle soit le levier d’une relance prospère. Je suis convaincu que Marilou excellera pour travailler à l’avancement de sa région et du Québec », a-t-il déclaré.

Mme Alarie se mesurera à la députée libérale Lyne Bessette, qui tentera de conserver son siège à la Chambre des communes.