La dernière touche du Musée à ciel ouvert aménagé au long d'une boucle cyclable d'une cinquantaine de kilomètres, comme ici au parc Daniel-Johnson à Granby, sera apportée cet été.

Marier art et vélo sur le réseau cyclable de la région de Granby

Le cyclotourisme est en plein essor dans la grande région de Granby. Avec 400 000 usagers du réseau cyclable par saison, il s'agit d'un produit d'appel touristique, affirme la commissaire au tourisme, Sylvie Vandal. Nouveauté cette année: un volet culturel bonifiera l'expérience sur deux roues.
La dernière touche du Musée à ciel ouvert, baptisé Artria, devrait être apportée au cours de l'été. Au total, ce sont une cinquantaine d'oeuvres réalisées par des artistes d'ici et d'ailleurs dans le cadre des cinq symposiums internationaux de sculptures, organisés au cours deux dernières décennies, que les cyclistes pourront découvrir au gré de leur balade.
À l'image d'un musée traditionnel, le Musée à ciel ouvert, décrit aussi comme un parcours d'oeuvres en nature, offrira des «entrées» (lire des stationnements accessibles) et des «salles» extérieures, grandes ou petites, qui permettront d'assurer la pérennité et la mise en valeur des oeuvres.
Les salles ont été aménagées sur plusieurs sites dans différentes municipalités: Shefford (relais des cheminots), Waterloo (le parc Courville et le parc de la Cabouse), Warden (le relais McLaughlin), Bromont (la halte du ruisseau) ainsi qu'au parc national de la Yamaska. À Granby, on retrouve ces salles au parc Daniel-Johnson, ainsi qu'au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin et au centre-ville.
Ce musée d'art contemporain en nature se laissera ainsi découvrir tout au long d'une boucle cyclable d'une cinquantaine de kilomètres, très populaire auprès des cyclistes, soit celle transitant par les pistes cyclables l'Estriade, la Campagnarde, la Granbyenne ainsi que par le parc national de la Yamaska, précise Sylvie Vandal de Commerce et tourisme Granby et région. Pour plus d'informations: www.tourismegranby.com