Le Marché public d’hiver de Granby et région, spécial Saint-Valentin, qui se tenait au Centre Notre-Dame le 8 février, proposait à ses visiteurs une grande variété de produits.

Marché public d'hiver: savons, confiseries, plantes et douceurs au rendez-vous

La deuxième mouture du Marché public d’hiver de Granby et région, spécial Saint-Valentin, a été « un succès », selon son président, Dominic Châtelain.

Ce Marché public d’hiver s’est tenu au centre Notre-Dame, samedi, alors qu’il était auparavant organisé à la Ferme Miner. Il a accueilli une affluence modérée en ce lendemain de tempête dans la région, mais Dominic Châtelain s’est dit somme toute satisfait.

« On n’a pas à se plaindre. On sait qu’en février il y a un peu moins de monde qu’avant Noël », soutient-il.

Une grande variété de produits attendait les visiteurs, allant des savons artisanaux, aux pommes du Verger Jean-Pierre Bisson, en passant par les Douceurs de Marcel Leboeuf et les confitures originales des Confiturières.

« C’est notre première participation au marché de la Saint-Valentin, puisque notre commerce a ouvert à Granby le 17 juillet », dit Marion Jouanny, des Confiturières, faisant référence à la boutique située au 142, rue Principale, à Granby.

Anciennement appelées les Petits Péchés du Mont-Yamaska à Saint-Paul-d’Abbotsford, les Confiturières et leurs productions sont demeurées une affaire de famille, indique la « grande sœur », Marion Jouanny.

« On travaille avec des producteurs locaux. Nos confitures peuvent se marier autant avec le pain qu’avec des fromages, par exemple », mentionne celle qui était derrière le kiosque.

Jessica, de Sorel, en visite dans la région, a trouvé l’endroit accueillant. « C’est une belle place ! »

Reconnecter avec la nature

À l’entrée du marché, les visiteurs pouvaient s’instruire au kiosque de Shawny Savoie, qui se passionne pour les plantes et la nature.

« Je trouve qu’on a besoin de se reconnecter avec la nature. Je me suis dit, qu’est-ce que je pourrais faire dans ma ville ? Alors j’ai décidé de donner quelques ateliers et d’en apprendre plus aux gens. »

Sur sa table, on retrouvait quelques livres qu’il juge incontournables, comme Usages autochtones de plantes médicinales au Québec, d’Isabelle Kun-Nipiu Falardeau. Aussi, quelques branches de sapins, et des champignons chagas y étaient exposés.

« Je veux être guide d’aventures. Alors ça me pratique à parler aux gens et à donner de l’information », lance-t-il.

Le Marché public d’hiver de Granby et région reviendra au centre Notre-Dame les samedis 14 mars et 9 mai prochain, en plus du marché de Pâques, qui se tiendra les 3, 4 et 5 avril.

Sur la table de Shawny Savoie, on retrouvait quelques livres qu’il juge incontournables.