La Ville de Granby a donné le feu vert pour l’émission du permis de construction de la nouvelle structure permanente du marché public.

Marché public de Granby : un toit permanent au printemps 2020

Le coup d’envoi de la saison estivale 2020 du marché public de Granby devrait être donné sous son nouveau toit, à la place Johnson. La Ville de Granby a donné le feu vert à l’émission du permis de construction.

« Avant d’aller en soumission, la Ville avait besoin de se délivrer un permis quant à la structure comme telle parce qu’on est en matière de Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) », a fait valoir le directeur général de la Ville, Michel Pinault, lundi soir, à l’issue de la deuxième séance ordinaire du mois de novembre.

Selon lui, cette étape complétée, la Ville pourra publier un appel d’offres. L’objectif visé est que le contrat soit octroyé au début de l’année.

La Ville de Granby a donné le feu vert pour l’émission du permis de construction de la nouvelle structure permanente du marché public.

« On vise toujours une livraison au printemps 2020 », affirme M. Pinault.

Le projet a connu différentes moutures au cours des derniers mois. D’abord piloté par la corporation du marché public, il a par la suite été pris en charge par la Ville. L’option d’un chapiteau autoportant a été évoquée à quelques reprises.

Mais la construction d’une structure en bois, construite à l’instar d’un dôme, est dorénavant privilégiée. « Le conseil municipal juge que ça s’intègre très bien au centre-ville », dit le DG de la Ville.

Le projet a toutefois divisé les membres du comité consultatif d’urbanisme (CCU), au sein duquel siège une majorité de citoyens. Quatre d’entre eux se sont prononcés contre le projet, tandis que trois autres l’ont approuvé, selon le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie.

Les membres du conseil municipal ont toutefois entériné à l’unanimité l’allure projetée du futur toit du marché public.

Le budget du projet, pour lequel une demande de soumission est déposée, est maintenant estimé à 1 million de dollars, selon Michel Pinault.

harmonie

Selon les documents de la firme d’architectes Favreau Blais de Granby, qui a obtenu le mandat d’architecture, le projet de marché public est constitué d’une place publique, d’un bâtiment de rangement pour le marché et d’une structure permanente en bois abritant l’espace maraîcher.

« Le parti architectural se veut un concept de développement durable et d’innovation, avec l’utilisation d’un matériau local, le lamellé-collé épinette-pin. Un lanterneau sur la toiture du marché apportera de la lumière naturelle. Le bâtiment de rangement a été travaillé pour créer une harmonie avec le bâtiment sanitaire existant », est-il décrit dans le document dont les médias ont obtenu copie.

Pour les producteurs du marché, ce toit fixe aura pour effet de leur faciliter la vie et d’être plus sécuritaire.

« On n’aura plus de petits chapiteaux à monter. Il y a la question des intempéries, mais c’est aussi un travail de moine. Il faut monter nos chapiteaux, les attacher, les fixer, deux fois par semaine », avait relevé en entrevue l’été dernier le président du marché public et producteur d’agneaux, Dominic Châtelain.

Endroit animé

Le directeur général de la Ville affirme que la nouvelle structure devrait d’ailleurs être utilisée tout au long de l’année.

« Le projet a été élaboré de concert avec les gens du marché public et avec ceux de Vie culturelle et communautaire de Granby parce qu’on sait qu’on va en faire un usage municipal, en dehors de la période du marché public. On veut animer cet endroit-là », fait valoir Michel Pinault.

Selon lui, Commerce Tourisme Granby région a aussi participé au projet.

La présentation architecturale du projet déposée à la Ville souligne que l’endroit deviendra un « point de rassemblement important, un espace animé, une image pour le centre-ville de Granby ». Ce dernier est d’ailleurs au cœur d’un projet de revitalisation qui sera appelé à se déployer en trois phases entre 2020 et 2022.