Les enfants devaient découvrir ce que les animaux de la forêt souhaitaient demander au père Noël, durant leur balade au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin, samedi.

Marche du CINLB: 1000 personnes aident le père Noël

Environ 1000 personnes ont aidé le père Noël à reconstituer son grimoire magique, samedi au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin, à Granby, lors de la traditionnelle Marche de Noël. Et pour la première fois depuis près de dix ans, la réalisation du scénario changeait de main.

Annie Blouin et Patrice Auger signaient l’an dernier leur dernier conte de Noël après un peu moins de dix ans de bénévolat. L’organisatrice Laurence Cavitte quittait aussi le navire, même si elle est revenue cette année en tant que bénévole. Cette fois-ci, c’est Marianne Labrie qui a pris la barre de la Marche de Noël.

Le conte « a été fait à l’interne cette année, indique Mme Labrie. On essaie de revitaliser la marche et de faire quelque chose d’un peu différent ».

Il y a tout de même peu de changement. Le costumier est le même, donc le conte a été pensé en fonction des costumes disponibles. Et la marche se termine par le passage sous l’arche du pôle Nord où les enfants feront enfin la connaissance du père Noël. Ce sont également des bénévoles costumés en mésanges qui guident les groupes.

Des stations ont été aménagées un peu partout sur le parcours illuminé de lumières de Noël, de lampes et de foyers extérieurs.

Les souhaits des animaux

La 38e marche s’intitulait Un Noël en majuscules. Le père Noël avait répertorié les souhaits de tous les habitants de la forêt dans son grand grimoire magique, mais, Ô malheur, les grands vents ont fait s’envoler des lettres et il est devenu impossible de lire ce que veulent les animaux. Les enfants ont reçu le mandat d’aller voir ces animaux et de leur demander ce qu’ils souhaitent pour Noël. Il ne s’agissait pas de cadeaux, mais plutôt de valeurs importantes comme l’entraide.

Une surprise était réservée aux groupes avec un coin de lutins coquins. Quelques lutins étaient en plein dans l’élaboration de tours lorsque les enfants et leurs parents arrivaient.

Plus d’une centaine de bénévoles ont assuré le succès de la Marche de Noël.

Selon Mme Labrie, les familles étaient une fois de plus heureuses de l’activité, dont les profits aident le CINLB dans ses opérations.