Luc Harbec (président du CA de la Fondation), Claude Deloges (bénévole), Monique Sergerie (directrice événements et dons), Denis Bouchard (porte-parole de l’événement) et Lucie Wiseman (DG intérimaire) étaient très heureux de présenter la 11e mouture de la marche\course de la Fondation Au Diapason.

Marche/course de la Fondation Au Diapason : un éloge de la vie

La tradition se poursuit pour la marche/course de la Fondation Au Diapason, qui en est à sa 11e mouture. Les organisateurs espèrent attirer près de 700 participants le 3 mai prochain dans les sentiers multifonctionnels de Bromont. Chaque pas sera une façon de « célébrer la vie ».

Le thème de l’événement phare de la maison de soins palliatifs « Je marche pour le million » a été reconduit. La barre a par ailleurs été fixée à 300 000 $. « L’objectif est ambitieux, mais nécessaire pour que la Maison puisse maintenir la gratuité des soins offerts à la population de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska. On veut aussi bonifier nos infrastructures pour améliorer le confort des patients et de leurs proches », a indiqué en point de presse, mercredi, la directrice générale intérimaire de la Maison Au Diapason, Lucie Wiseman.

Les gens qui s’impliquent d’année en année, comme bénévoles ou comme marcheurs, sont nombreux, démontrant leur attachement à la cause. « Chaque participant a son histoire en lien avec la Maison Au Diapason. Des familles qui sont passées par ici, qui tiennent à être encore présentes pour rendre hommage à leurs disparus. Vraiment, cette marche est spéciale. C’est très touchant », a confié Mme Wiseman.

Claude Deloges est bénévole au Diapason depuis des années. L’homme, qui y a accompagné sa conjointe jusqu’à ses derniers moments en 2016, a témoigné de son attachement à la maison de soins palliatifs.

« À travers cette émotion que j’ai vécue en quittant la maison la dernière journée, il y avait aussi une immense gratitude, a-t-il dit, visiblement ému. Pour la qualité des soins offerts à Diane et moi. Maintenant, j’ai le privilège de pouvoir y participer. Ça a amené une nouvelle extension du mot soins. Dans tous les détails et les gestes du quotidien. »

Fascination

Le metteur en scène et comédien Denis Bouchard agira comme porte-parole. L’homme de théâtre dit avoir été « fasciné » en découvrant l’univers des maisons de soins palliatifs, notamment celui du Diapason et de son équipe, en montant la pièce Le dernier sacrement, couronnée de succès.

Le comédien y joue un ancien professeur de sciences politiques atteint d’un cancer. L’homme en phase terminale n’a plus que quelques heures à vivre aux soins palliatifs. La foi du personnel soignant le plonge dans une introspection sur ses propres croyances concernant la religion, la spiritualité et la mort. 

La réalité des maisons de soins palliatifs fut une véritable révélation pour Denis Bouchard. « Si les anges existent, c’est ici qu’ils se tiennent », a-t-il lancé en point de presse. Sa peur de mettre les pieds dans un tel établissement a rapidement fait place à l’admiration des gens qu’il y a côtoyés. « Au départ, j’étais certain que j’allais être confronté à des mouroirs. Mais, quand je suis entré, je n’en revenais pas de la dignité, de la célébration de la vie et de l’humour qu’on y retrouve. J’ai imaginé un personnage imbibé de tout ça », a-t-il mentionné en entrevue.

Il n’a donc pas hésité à utiliser la notoriété de sa création théâtrale pour servir la cause du Diapason. Une façon pour lui de « rendre hommage aux bénévoles et aux gens qui travaillent auprès des gens en fin de vie ».

Cinq sens

Chaque équipe de 10 personnes qui souhaite boucler un des trois parcours doit amasser 2000 $. Il est aussi possible de s’inscrire seul en récoltant 200 $. Par ailleurs, les tracés seront les mêmes que par le passé. Les participants pourront ainsi opter pour une marche de 10 km, de 6,5 km ou de 3,5 km. Des circuits de course de 11 km, de 6,5 km ou de 3,5 km sont également au programme.

Le point de départ sera l’aréna de Bromont et les parcours convergeront vers la Maison Au Diapason, où une foule d’activités est au menu, entre autres des kiosques thématiques où « les cinq sens seront à l’honneur ». L’animation se transposera aussi sur scène, alors que Denis Bouchard ainsi que les instigateurs de la marche participeront à une entrevue de style « talk-show » aux côtés de grands donateurs.

Le président de la Fondation, Luc Harbec, a pour sa part réitéré l’importance d’agrandir le cercle de participation en convainquant des proches à se joindre au mouvement pour la cause du Diapason. Il est possible de s’inscrire via le site Web lamarcheaudiapason.com