Pour donner ses surplus de récolte à la banque alimentaire, Dominique Roy a besoin de «bras». On le voit ici avec sa conjointe Carline Louis-Charles.

Maraîcher cherche bénévoles

Dominique Roy a grand coeur, mais sa générosité a parfois des limites. Depuis deux ans, son entreprise Fruits et légumes des Trinités fournit à la banque alimentaire SOS Dépannage Moisson Granby une grande quantité de fruits et légumes. Le hic, c'est qu'il n'a pas les moyens de payer de la main-d'oeuvre pour donner sa récolte.
Le maraîcher de Saint-Paul-d'Abbotsford s'occupe presque seul de ses trois arpents de culture. Cela lui permet de vendre ses récoltes à son kiosque et de fournir des paniers sur mesure à ses clients.
Sauf que ces champs regorgent de concombres, courgettes, melons et autres végétaux de saison, qu'il offre tout à fait gratuitement aux gens qui ont faim. «Je dois payer quelqu'un pour cueillir les surplus qui iront à SOS. Financièrement, je ne peux pas me permettre de faire ça, avoue-t-il candidement. Je ne veux tellement pas qu'on gaspille toutes ces denrées.»
Idéalement, deux bénévoles seraient nécessaires pour venir à bout de la récolte. «Je pourrais avoir une banque de noms pour m'aider à ramasser. Vous savez, le camion de SOS vient chez nous deux fois par semaine...»
Tous les détails dans notre édition de mercredi