Bien qu’un agrandissement de l’hôtel de ville figure dans les options, un déménagement n’est pas écarté par la Ville, a indiqué le maire, Louis Villeneuve.

Manque d’espace à l’hôtel de ville: Bromont étudie ses options

Le personnel de la municipalité de Bromont est à l’étroit à l’hôtel de ville. Agrandir ou déménager? Un choix s’impose. La Ville veut toutefois prendre le temps de bien analyser le dossier avant de trancher.

«On ne s’en cache pas. On a un problème d’espace à l’hôtel de ville. À l’époque, quand l’immeuble a été construit, ça devait répondre aux besoins pour 25 ans. On est pas mal rendu dans ces eaux-là», a fait valoir le maire, Louis Villeneuve.

À ce chapitre, notons que la Ville vient de louer de nouveaux locaux pour relocaliser les effectifs des services techniques à l’extérieur du bâtiment, situé au 88, boulevard de Bromont, à quelques pas du poste de police.

Or, si la Ville trouve de l’espace à l’externe, pourquoi envisager un déménagement ou un agrandissement? Prévoit-on ajouter du personnel au sein de l’équipe de la municipalité dans un avenir rapproché?

«Pour moi, c’est important que tous les employés, quels qu’ils soient, travaillent dans des conditions optimales. Ça prend un environnement inspirant. Au bout du compte, c’est la productivité qui est en jeu. En travaillant différemment et efficacement, pour le même effort, on accomplira plus de tâches. On n’aura pas nécessairement besoin d’embaucher plus de personnel à court terme. L’idée, c’est d’y aller au minimum. Toute embauche doit être justifiée», a indiqué Louis Villeneuve.

Variables

Outre le fait de devoir trancher entre l’accroissement de la superficie de l’hôtel de ville actuel ou d’opter pour un autre endroit, plusieurs variables entrent dans l’équation.

«C’est bien beau vouloir déménager, mais où, quand et à quel prix? Sur quels programmes de subventions peut-on compter? Les mêmes questions se posent pour un agrandissement», a mentionné le maire. De plus, selon Louis Villeneuve, l’idéal serait de regrouper l’ensemble des troupes au même endroit.

Bien que la Ville «étudie différentes hypothèses», aucune décision ne sera rendue sous peu. On parle d’une initiative qui devrait se concrétiser à «moyen ou long terme».

«Pour le moment, on va se concentrer sur les nombreux projets en branle, notamment la nouvelle caserne et la remise à niveau de plusieurs infrastructures. Quand on va investir dans un projet pour l’hôtel de ville, ce sera pour longtemps. On ne veut pas se précipiter et faire des erreurs. Je le répète, on gère l’argent des citoyens. On va prendre le temps de regarder toutes les options. »