Laurianne Levert-Gauthier
La Voix de l'Est
Laurianne Levert-Gauthier
Le maïs ensilage, c’est un maïs spécifiquement récolté pour les ruminants, comme les vaches laitières ou les bovins de boucherie. Le maïs ensilage est récolté vert.
Le maïs ensilage, c’est un maïs spécifiquement récolté pour les ruminants, comme les vaches laitières ou les bovins de boucherie. Le maïs ensilage est récolté vert.

Manger vert, à l’année !

CHRONIQUE / À tout bout de champ, au mois de septembre, on voit de la grosse machinerie passer. La saison des récoltes d’automne commence tranquillement, mais qu’est-ce qui se récolte à ce temps-ci de l’année ? C’est le temps du maïs ensilage !

Le maïs ensilage, c’est un maïs spécifiquement récolté pour les ruminants, comme les vaches laitières ou les bovins de boucherie. Comme indiqué dans notre article paru en 2019 sous le titre « Maïs ou blé d’Inde », le maïs ensilage est récolté vert.

Contrairement au maïs grain qui est récolté lorsque les feuilles et les épis sont séchés ou le maïs sucré qui est récolté au mois de juillet pour l’alimentation humaine, le maïs ensilage est plutôt récolté en septembre, lorsque la matière sèche générale du plant tourne autour de 33 % à 34 %.

La récolte du maïs ensilage est tout un art. La récolte doit se faire au meilleur moment pour s’assurer d’avoir les meilleurs éléments nutritifs possible. Pour ce faire, le stade du grain et l’humidité des feuilles doivent être considérés.

En plus de tout ça, il faut s’assurer que le plant ne contienne pas de trop de nitrates, qui sont des éléments fertilisants du sol pouvant s’accumuler dans le plant de maïs. Ce phénomène se voit lorsque la fertilisation azotée du sol est élevée, lorsqu’il y a des conditions climatiques propices comme de la grêle, du gel ou de longues périodes de temps nuageux, ou même lors de périodes de temps sec suivi d’une averse de pluie.

Ces conditions font augmenter la concentration de nitrate dans les tiges et si la teneur est trop haute, cela peut être dangereux tant pour l’animal que pour le producteur. Pour l’animal, on peut voir une intoxication au nitrate si les teneurs sont trop fortes dans l’ensilage, ce qui peut causer plusieurs problèmes de santé, et même la mort.

Pour le producteur, lorsque l’ensilage a une teneur trop forte en nitrate, cela peut faire augmenter les émissions de gaz qui peuvent être rapidement mortelles ! Il faut toujours être prudent lors des récoltes d’ensilage et de la mise en silo. Trop d’accidents arrivent encore aujourd’hui.

L’ensilage est quand même un intrant alimentaire de grande importance pour les producteurs, car il permet de nourrir les animaux à l’année. Il est donc important de s’assurer que la récolte se conserve bien jusqu’à la prochaine récolte. Pour ce faire, plusieurs méthodes d’entreposage sont utilisées : silo horizontal, silo-boudin, silo-tour, silo-tour hermétique ou dans des balles enrobées.

Le taux d’humidité lors de la récolte varie dépendamment de la méthode d’entreposage utilisée et, parfois, des conservateurs d’ensilage sont utilisés pour s’assurer que l’ensilage ne chauffe pas. Beaucoup de détails à considérer pour avoir un ensilage de qualité.

Lorsque tout est fait de façon optimale, les animaux mangeront vert, frais et local tout au long de l’année !

Cette chronique est rendue possible grâce au soutien financier de l’UPA, celui du Réseau Agriconseils Montérégie et d’une aide financière du programme Prime-vert du MAPAQ.