Un mandat d’arrêt a été émis contre Daniel Lacroix, un jeune homme de 19 ans soupçonné d’avoir dérobé de l’argent et des biens dans plusieurs résidences privées de la municipalité d’Ange-Gardien à l’été 2018.

Malfrat recherché pour des vols à Ange-Gardien

Un mandat d’arrêt a été émis contre Daniel Lacroix, un jeune homme de 19 ans soupçonné d’avoir dérobé de l’argent et des biens dans plusieurs résidences privées de la municipalité d’Ange-Gardien à l’été 2018.

Celui qui a plaidé non coupable à des accusations d’entrée par effraction et de méfait, en février dernier, a omis de se présenter au tribunal pour la suite des procédures judiciaires à son endroit, le 21 mai dernier, a fait savoir Cimon Senécal, procureur de la Couronne assigné au dossier au palais de justice de Saint-Hyacinthe.

Cela a pour effet de suspendre les procédures. « Le dossier reviendra lorsqu’il se présentera ou lorsqu’il se fera arrêter », a précisé l’avocat.

Seconde absence

Il s’agit de la deuxième fois que le suspect omet de se présenter en Cour. Sa cause devait initialement être entendue le 1er octobre dernier, mais Daniel Lacroix avait brillé par son absence.

Une nouvelle sommation à comparaître lui avait été signifiée par huissier, mais comme il avait déménagé sans aviser la cour de sa nouvelle adresse, celle-ci n’a pu lui être livrée.

Ce faisant, un mandat d’arrestation avait été lancé contre Daniel Lacroix, qui avait finalement signé une promesse de comparaître en janvier.

On reproche à M. Lacroix, représenté par Me Anabelle Leblond-Lebel, du Centre communautaire juridique de la Rive-Sud, de s’être introduit par effraction dans trois résidences d’Ange-Gardien, situées dans la rue St-Georges, sur la route 235 et dans la rue des Cèdres, le tout dans l’intention d’y commettre un crime.

Les faits allégués se sont produits vers la mi-juin 2018 ainsi que le 6 août, date où il aurait été pris en flagrant délit. Selon une source au fait du dossier, le suspect pourrait être à l’origine de près d’une dizaine de vols commis dans tout autant de résidences de la municipalité au cours de l’été.