Le renouvellement de la certification ISO-9001 confirme le sourci d’offrir des produits et services de qualité à une clientèle qui ne cesse de croître depuis nombre d’années, estime Francis Boag, propriétaire de Machinage Gagné.
Le renouvellement de la certification ISO-9001 confirme le sourci d’offrir des produits et services de qualité à une clientèle qui ne cesse de croître depuis nombre d’années, estime Francis Boag, propriétaire de Machinage Gagné.

Machinage Gagné bien en selle

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Les affaires se portent bien pour Machinage Gagné. L’entreprise spécialisée en usinage de haute précision vient d’ailleurs de voir sa certification ISO 9001, version 2015, renouvelée pour une deuxième année consécutive.

L’obtention de cette haute norme de qualité, l’an dernier, arrivait à point pour le 80e anniversaire de fondation de l’entreprise. Son renouvellement confirme le souci d’offrir des produits et services de qualité à une clientèle qui ne cesse de croître depuis nombre d’années, estime Francis Boag, propriétaire de Machinage Gagné, qui compte depuis 2019 deux usines à Granby, une rue Laurent et une autre sur le boulevard Industriel.

« L’obtention de cette certification est le résultat d’une concertation entre tous les employés et d’une vision commune d’équipe », souligne-t-il.

En effet, une politique interne stipulant que la satisfaction de la clientèle est au cœur des préoccupations de l’entreprise, et ce, de la prise de commande jusqu’à la livraison des pièces, a suscité l’adhésion de tout le personnel. La politique mentionne entre autres que « Machinage Gagné s’engage dans un processus continu d’amélioration de la qualité de son travail dans le but de mieux se positionner et de garantir la satisfaction de ses clients. »

« De plus en plus de clients privilégient les fournisseurs qui peuvent vérifier les pièces, du début à la fin de la production afin d’assurer une constance, une précision et une qualité des produits livrés », fait savoir M. Boag, qui a acquis l’entreprise en 2004.

Le monde dans la mire

Plus de 350 000 $ ont été investis dans des équipements à la fine pointe de la technologie pour vérifier les pièces conçues à Granby. Ces nouveaux équipements, jumelés à de nouvelles procédures de fabrication ont pour objectif d’augmenter la production de pièces tout en diminuant le pourcentage de pièces rejetées.

Ce faisant, M. Boag est d’avis que l’entreprise est bien en selle pour obtenir de nouveaux contrats et poursuivre sa croissance. Déjà, l’homme d’affaires avait des visées sur le nord-ouest des États-Unis pour étendre sa portée. À présent, les frontières ne sont plus des obstacles.

« J’ai l’objectif d’acquérir de nouveaux marchés et de rapatrier des contrats qui sont présentement donnés outre-mer, a-t-il confié. Localement, on peut remplir ces mandats et conserver nos gens en emploi! »