Anne Marie Comparot
La Voix de l'Est
Anne Marie Comparot
Les courges remportent la palme d’or de satisfaction de ma famille, que ce soit pour leurs graines cuites au four avec de l’huile et du sel ou encore les potages onctueux et les desserts moelleux.
Les courges remportent la palme d’or de satisfaction de ma famille, que ce soit pour leurs graines cuites au four avec de l’huile et du sel ou encore les potages onctueux et les desserts moelleux.

Ma saison préférée

CHRONIQUE / Je ne sais pas vous, mais moi, l’automne est la saison qui me fait vibrer. Est-ce parce que j’ai vu le jour en novembre, ou parce que je retrouve ma cuisine, lieu tant aimé où je transforme, dans un nuage d’odeurs et de joie, tous les trésors automnaux?

Je ne ressens pas le déclin, qu’on associe souvent à cette période de l’année, mais plutôt la naissance d’une nouvelle saison. Je me sens bien dans ce changement de décor. Je me souviens d’un hiver passé au Honduras, sans vraiment de saison, sans neige à Noël… Je ne pourrai pas m’y installer. Mon corps connaît le cycle des saisons, il le demande!

L’automne est pour moi synonyme des dernières récoltes du jardin, de l’ail à planter, d’air frais plein les narines, de couleurs vibrantes, des premiers feux dans le poêle à bois, mais surtout, c’est le moment de cuisiner des aliments locaux et de saison. L’automne, c’est revenir dans son cocon et concocter des plats réconfortants.

Au top de la liste de mes plats chouchous arrive mon bouillon de poulet maison avec les restes de mes épluchures de légumes biologiques, qui embaume la maison de son odeur apaisante. Tout y passe : pelures d’oignons et d’ail, feuilles de choux-fleur, restes de poireaux, poivrons et carottes.

Mon petit Guide de survie : en route vers l'autonomie! Deuxième volet : alimentation et éco-cuisine Et oui ma...

Publiée par Braconnières végétales sur Jeudi 2 avril 2020

Suivi de près par les courges qui remportent la palme d’or de satisfaction de ma famille, que ce soit pour leurs graines cuites au four avec de l’huile et du sel ou encore les potages onctueux et les desserts moelleux. Ces cucurbitacées permettent de cuisiner une variété impressionnante de plats.

Économiques et nutritives, les courges sont cultivées au Québec et peuvent se conserver tout l’hiver dans de bonnes conditions. Ce fruit, souvent consommé comme un légume, a donc tout pour me plaire, car certaines courges se mangent même en entier : les graines et la peau se cuisinent, zéro gaspillage!

L’abondance

L’automne, c’est l’abondance. En octobre, on fête l’Action de grâce pour célébrer les récoltes. Quel beau sens pour une fête ! Pour moi, fini Noël, dorénavant nous fêterons en grande pompe la fête des récoltes. Enfin... il me reste à en convaincre quelques-uns!

L’auteure est communicatrice et donne des conférences sur plusieurs thèmes liés à l’alimentation et l’environnement. Programmation sur FB braconnieresvegetales.

+

POUR ALLER PLUS LOIN

Aimé : le nouveau livre aux éditions Écosociété : Cuisiner sans recettes, guide de résilience alimentaire par Véronique Bouchard.

Me suis offert : le livre Mangez local ! de Julie Aubé. Ça me donne envie d’essayer une année d’alimentation 100 % locale. Beau défi.

Adoré : le livre de cuisine Sous le charme des courges et des citrouilles de Louise Gagnon.