La caquiste Claire Samson a remporté la victoire dans Iberville.

Lutte à trois dans Iberville: la caquiste Claire Samson triomphe

Il aura fallu attendre jusqu'à la toute fin du dépouillement des votes pour connaître l'identité de celle qui est depuis ce soir la députée d'Iberville. Finalement, c'est Claire Samson qui a remporté la lutte à trois qui a animé la campagne électorale dans la circonscription au cours des 33 derniers jours. De ce fait, la caquiste ravit le siège de députée à Marie Bouillé, qui sollicitait un troisième mandat.
La nouvelle élue était ravie de sa victoire à l'arraché, mais avoue avoir eu des sueurs froides au cours de la soirée. «J'ai eu chaud, j'ai eu froid, j'ai eu chaud... Je suis toute énervée!» a-t-elle lancé, euphorique.
«Je suis tellement heureuse, contente et fière, poursuit-elle. On a travaillé fort, mais ça ne compte pas. Le vrai travail ne fait que commencer.»
Selon Mme Samson, les trois visites de son chef, François Legault, une meilleure maîtrise des enjeux de la circonscription et du travail acharné lui ont permis de remporter son pari cette fois-ci. À l'élection de 2012, la caquiste avait terminé la course au 2e rang, avec à peine 5% moins de suffrages que la députée sortante.
Marie Bouillé dépitée, mais sereine
Claire Samson a remporté son élection avec près de 35% des suffrages, tout juste devant sa rivale Marie Bouillé, qui a obtenu près de 32% des voix.
Cette dernière prenait la nouvelle avec sérénité, malgré sa déception. «Je dois avouer, je suis beaucoup surprise, a-t-elle laissé tomber. Ce soir, c'est une autre page d'histoire qui se tourne sur Iberville. On dit toujours que la population a raison: ce soir, elle a fait un choix que je vais analyser dans les prochains jours.»
La députée défaite félicite tout de même Mme Samson, de même que les autres candidats qui se sont affrontés dans la circonscription qu'elle aurait souhaité représenter une fois de plus.
Une victoire à l'arraché
Dès le début du dépouillement, la péquiste Bouillé a pris l'avance sur ses adversaires, suivie de très près par la libérale Chantal Tremblay. Puis, une heure après la fermeture des bureaux de vote, Claire Samson s'est invitée dans la lutte, passant au 2e rang.
Jamais l'écart entre les trois candidates n'a été de plus de cinq points. L'issue du vote a été si serrée qu'une fois la moitié des votes comptabilisés, à peine 0,2% des voix séparait Mme Bouillé de Mme Samson, qui a finalement pris la tête.
Son avance s'est creusée petit à petit jusqu'à obtenir près de 1000 votes de plus que sa plus proche concurrente. «C'est exactement le même scénario qu'en 2012, mais à l'inverse, explique Mme Samson. À ce moment-là, j'avais commencé en avance et j'avais terminé deuxième.»
Chantal Tremblay a terminé bonne troisième avec un peu plus de 26% des voix.
Myriam-Zaa Normandin (Québec solidaire) et Claude Savard (Option nationale) se sont partagé les 8% des bulletins restants. Environ 70% des électeurs d'Iberville ont exercé leur devoir de citoyen.