L'usine ATrahan d'Olymel ferme ses portes pour deux semaines, à partir du 29 mars.
L'usine ATrahan d'Olymel ferme ses portes pour deux semaines, à partir du 29 mars.

L'usine d'Olymel à Yamachiche fermée pour deux semaines

YAMACHICHE — L'usine ATrahan d'Olymel à Yamachiche ferme ses portes pour deux semaines en raison d'un nombre croissant de cas de COVID-19 au sein de ses employés. Neuf personnes ont été testées positivement pour la maladie.

La direction d'Olymel a annoncé par voie de communiqué, dimanche avant-midi, que la fermeture était effective pour la journée même. L'entreprise indique que 1000 employés seront affectés, mais que de l'aide et de l'information leur seront offertes afin qu'ils puissent bénéficier des programmes de soutien financier gouvernementaux. Cette annonce a été faite conjointement avec le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

Olymel recommande par ailleurs à tous les employés de l'usine qui y ont travaillé depuis le 12 mars de se placer en isolement préventif, de surveiller l'apparition de symptômes de la COVID-19 et d'appliquer les mesures de distanciation pour protéger leurs proches. Rappelons que mercredi dernier, la direction d'Olymel avait confirmé un cas de COVID-19 au sein du personnel de l'usine ATrahan. Vingt travailleurs avaient alors été placés en isolement à domicile et attendaient des résultats de leur test de dépistage.

Un plan de reprise sera établi par Olymel, qui indique travailler en collaboration avec la santé publique, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail, l'Agence canadienne d'inspection des aliments et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec. L'entreprise indique qu'elle «fera les suivis nécessaires et prendra les décisions qui s'imposent avec ses fournisseurs, notamment les producteurs de porc qui approvisionnent cet établissement».

Le président-directeur général d'Olymel, Réjean Nadeau, a par ailleurs invité ses employés à faire preuve de prudence pour éviter qu'un tel scénario se produise dans une autre de ses usines.

«J'invite, en collaboration avec le personnel des ressources humaines, tous les autres employés œuvrant dans les établissements toujours en opération, à exercer une vigilance de tous les instants pour éviter la propagation du COVID-19. Notre entreprise et ses employés pourront ainsi contribuer à la bonne marche du secteur de la transformation agroalimentaire, considéré par les gouvernements comme une activité essentielle pour fournir aux réseaux de distribution les produits nécessaires afin de nourrir la population majoritairement en confinement», a indiqué M. Nadeau dans le communiqué émis dimanche.

Olymel rappelle d'ailleurs avoir recruté deux experts médicaux depuis le début de la pandémie, dans le but de l'accompagner dans l'application des recommandations de la santé publique.