Le directeur des services techniques, Daniel Surprenant, et le coordonnateur à la division du traitement des eaux aux services techniques, Claude Ouimette, plancheront en 2014 sur la mise à niveau des installations de production d'eau potable.

«L'usine arrive à sa fin de vie utile» selon Daniel Surprenant

Le conseil municipal de Granby devra se pencher en 2014 sur un projet qui ne verra pas le jour avant cinq ou sept ans, mais qui n'en demeure pas moins majeur: la réfection des installations de production d'eau potable, situées rue Robitaille. Ces travaux pourraient engendrer des coûts d'environ 70 millions$. Et le chantier pourrait s'étirer sur deux ans, souligne le directeur des services techniques à la Ville, Daniel Surprenant.
«L'usine arrive à sa fin de vie utile. On commence à regarder ce qu'il nous faudra comme usine pour les 40, 50 prochaines années. L'année 2014 sera une année charnière pour lancer le projet et réaliser des études, étudier les scénarios. Mais les décisions seront davantage prises en 2015», a exposé M. Surprenant à La Voix de l'Est cette semaine lors d'une visite de la Centrale de traitement d'eau, aussi communément appelée usine de filtration.
Le maire Pascal Bonin a déjà commencé à mettre la table pour ce projet. Il en a fait mention en décembre dernier, lors du dépôt du budget 2014. «Ça s'inscrit dans le contexte de réaménagement des finances. Il faut se préparer. C'est un projet qu'on voit venir. C'est un projet d'envergure. On a une approximation des coûts, qui pourrait encore varier. Je ne veux pas faire l'erreur du cadre financier d'avant qui n'a pas tenu compte des projets majeurs», déclare M. Bonin.
Tous les détails dans notre édition de samedi