Le débordement de l’urgence de Granby a incité les autorités à transférer par ambulance quatre patients à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville­, jeudi.
Le débordement de l’urgence de Granby a incité les autorités à transférer par ambulance quatre patients à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville­, jeudi.

L’urgence de Granby plus débordée que jamais

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
L’urgence de l’hôpital de Granby a une fois de plus dû composer avec des débordements au cours des derniers jours. Fait très rare, en plus des détournements d’ambulance, des patients hospitalisés à Granby ont dû être transférés vers l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville­, jeudi soir.

« Le détournement d’ambulances est moins rare, mais le transfert de patients est très rare », a admis Annie-Andrée Émond, responsable des communications au CIUSSS de l’Estrie. 

Cette situation était attribuable à un manque d’espace. L’urgence de l’hôpital de Granby était « particulièrement engorgée », indique Mme Émond, et plusieurs personnes en attente d’hospitalisation occupaient des civières à l’urgence qui était déjà au maximum de sa capacité. « On s’est retrouvé à un moment où 23 personnes sont passées par l’urgence et étaient en attente d’hospitalisation », mentionne­ la porte-parole.

« C’était une situation plus difficile et délicate à gérer, ajoute-t-elle. Ce qui prime tout le temps dans ces cas-là, c’est la sécurité des usagers. Parce que ces personnes-là avaient besoin d’hospitalisation et pour la sécurité des gens qui pouvaient avoir besoin aussi en soirée, on a cru bon de faire quatre transferts de patients vers l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville. C’est des patients qui ne seront pas là pour une longue période, mais pour une courte durée », précise-t-elle.

Pour ce faire, deux ambulances supplémentaires ont dû être ajoutées sur le territoire de Granby, a appris La Voix de l’Est. Mme Émond a confirmé l’information obtenue par le journal.

Ambulances détournées

Jusqu’à vendredi, les ambulances qui desservent la population de Granby et des environs étaient encore une fois détournées. S’ils prenaient en charge un patient stable, les paramédics devaient aussitôt le transporter à l’hôpital BMP. Cette situation s’est d’ailleurs produite à plusieurs occasions au cours des derniers mois. 

La situation des urgences est complexe, affirme Mme Édmond. « C’est une situation qui est attribuable en partie à la hausse de la population, aux besoins qui sont grandissants », dit-elle. Elle explique que la construction d’un CHSLD à Granby­, projet annoncé en janvier 2017, permettra de libérer des lits occupés à l’urgence par des personnes âgées qui devraient plutôt être hébergées dans ce centre. 

« C’est vrai que la situation est difficile malgré tous les efforts de tous les intervenants qui travaillent à l’hôpital et à l’urgence, dit Mme Émond. Il faut travailler très fort pour que la situation se résorbe et la construction du CHSLD est certainement une de ses mesures. »