Le directeur des travaux publics de la municipalité, Louis Verhoef, en devient le dg et greffier.

Louis Verhoef nommé dg de Waterloo

La deuxième fois aura été la bonne pour Louis Verhoef. À l'emploi de la municipalité depuis 37 ans, ce dernier accède au poste de directeur général et greffier de Waterloo, après s'être démarqué parmi une vingtaine de candidats.
M. Verhoef avait tenté sa chance, il y a cinq ans, quand la municipalité était à la recherche d'un successeur au dg Luc Lafleur. C'est finalement Éric Sévigny qui avait été nommé. Avec le départ de M. Sévigny à la Ville de Bromont, en mars dernier, Louis Verhoef pouvait revenir à la charge. Son expérience et sa réputation ont joué en sa faveur.
« Je me sens plus prêt maintenant. Ce sont les défis du poste qui m'interpellent principalement. J'ai travaillé étroitement avec Éric Sévigny ces dernières années et j'étais bien préparé », a affirmé M. Verhoef, mardi après-midi, dans les minutes suivant l'annonce de sa nomination par le maire Pascal Russell. 
Ces dernières années, Louis Verhoef dirigeait le service des travaux publics de la municipalité. À son arrivée à la Ville, alors qu'il était encore étudiant, il a d'abord été commis de bureau au service de police - municipal à l'époque -, puis préposé à l'aréna, pour ensuite en devenir coordonnateur. Il avait pris la direction des travaux publics en 2007.
Le nouveau grand patron de la municipalité a rappelé que 2017 était une année importante pour Waterloo, soulignant au passage la tenue des élections municipales à l'automne, les célébrations du 150e anniversaire de la ville, et quelques dossiers majeurs, comme la revitalisation du centre-ville, la réfection de rues et le développement résidentiel. 
Pascal Russell a tenu à insister sur la rigueur du processus d'embauche, qui a attiré 26 candidats. Entrevues, mises en situation, « panier de gestion », tests psychométriques... Louis Verhoef a traversé avec succès toutes les étapes. « Il est parfaitement bilingue, il possède une très grande connaissance de notre municipalité et de nos infrastructures, il comprend bien l'évolution de Waterloo et son côté technique est très développé », a résumé le maire pour expliquer ce choix. 
En le qualifiant « d'homme rassembleur, cartésien, humble et souriant », M. Russell a assuré qu'il était un pilier apprécié des employés. 
La gestion des travaux publics, laissée vacante par la nomination de M. Verhoef, sera confiée au contremaître Yves Gagnon pour une période probatoire de quatre mois. Deux chefs d'équipe assureront le remplacement de ce dernier.