La Voix de l’Est
Les jardins intelligents, aussi connus sous le nom de jardins de pluie ou aire de biorétention, permettent de capter le phosphore des eaux de ruissellement. On voit ici celui réalisé par le promoteur du quartier Chambourg sur le lac, sur la rive opposée à celle de la plage municipale.
Les jardins intelligents, aussi connus sous le nom de jardins de pluie ou aire de biorétention, permettent de capter le phosphore des eaux de ruissellement. On voit ici celui réalisé par le promoteur du quartier Chambourg sur le lac, sur la rive opposée à celle de la plage municipale.

L'organisme ABVLW obtient 60 000$ pour des jardins de pluie

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
Les Amis du bassin versant du lac Waterloo (ABVLW) ont obtenu une subvention du Fonds de développement des communautés pour aller de l’avant avec le projet de jardins intelligents, dont le rôle est de filtrer l’eau de ruissellement avant qu’elle n’atteigne le lac.