L’opération VACCIN 2017 a débuté jeudi 30 novembre, à 16h, à l’angle des rues St-Jacques et St-Joseph.

L’opération VACCIN se met en branle

« On ne va pas juste être présents à la sortie des bars à 3 h du matin », a prévenu Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby. Avis aux automobilistes de la région : du 30 novembre au 3 janvier prochain, les policiers vous auront à l’œil et traqueront la présence d’alcool et de drogues au volant. Cette opération policière aura lieu partout au Québec ; Granby et les autres villes de notre territoire ne feront pas exception.

L’opération VACCIN 2017 se traduit par « Vérification accrue de la capacité de conduite - intervention nationale ». À Granby, celle-ci a débuté jeudi, à l’angle des rues Saint-Jacques et Saint-Joseph, à 16 h, et ce jusqu’en soirée.

Les policiers intensifieront les contrôles routiers au cours des prochaines semaines. Les heures et les lieux d’intervention des agents du Service de police de Granby seront variés.

« On est ouverts à surprendre les gens », a indiqué l’agente Garand, alors que la file des automobiles s’allongeait le long de la rue St-Jacques. Les dîners ou les soupers qui s’étirent seront ainsi dans la mire des policiers. L’opération policière implique la participation de tous les corps de police du Québec, sous le thème cette année de « L’alcool et la drogue au volant, c’est criminel ! ».


Lorsque l’on consomme, l’option de prendre le volant n’existe pas
Caroline Garand, du Service de police de Granby

Les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) interviendront quant à eux auprès des véhicules lourds, des autobus et des taxis, en collaboration avec les services policiers.

En conférence de presse, organisée sur le trottoir de la rue Saint-Jacques, l’agente Caroline Garand a rappelé que « lorsque l’on consomme, l’option de prendre le volant n’existe pas ».

Les 16-24 ans et l’alcool

Les jeunes sont encore surreprésentés dans les décès sur route à cause de l’alcool. Selon Mme Garand, 45 % des conducteurs âgés de 16 à 24 ans qui sont décédés sur les routes en 2016 avaient de l’alcool dans le sang.

« C’est une priorité pour nous à cette période-ci, car on sait que les occasions de consommer augmentent », de dire Caroline Garand, celle-ci faisant référence aux partys de bureau et aux rassemblements de famille qui se multiplient.

Il existe d’autres options que celle de prendre le volant après avoir consommé, rappelle-t-elle : accepter l’hospitalité de nos proches, prendre le taxi ou appeler Nez rouge, par exemple.

***

115 arrestations à Granby en 2016

En 2016, 830 interventions policières au total ont été réalisées sur l’ensemble du territoire québécois, selon Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby.

Sur les 50 000 conducteurs interpellés lors de ces interventions, 600 personnes ont ensuite été arrêtées pour conduite avec les capacités affaiblies, soit par l’alcool ou les drogues. Cela signifie que 18 personnes ont ainsi été arrêtées quotidiennement sur la période couverte par l’opération VACCIN 2016.

À Granby, 107 arrestations avaient alors été effectuées à cause de l’alcool, et 8 à cause des drogues.