«Ce qui a beaucoup évolué depuis le mois d'octobre, le gros changement dans la vision de Ski Bromont, c'est qu'on est prêt à abandonner le huitième versant, mentionne le président de Ski Bromont, Charles Désourdy

L'offre pour le Val 8 est de 9 millions $

Ski Bromont et le Corridor appalachien, qui se porterait acquéreur des terres du Val 8 pour réaliser le projet mis de l'avant par Protégeons Bromont, s'entendent sur le prix de vente de ces terres. Le montage financier présenté à la fin du mois de janvier atteint les 9 M$, une somme qui satisfait Charles Désourdy de Ski Bromont. Les fiscalistes de la station de ski croient toutefois que les crédits d'impôt estimés dans cette offre ne sont pas réalistes.
Joint par La Voix de l'Est, hier, Charles Désourdy indique que dès le mois d'octobre, Protégeons Bromont, la Ville de Bromont et Ski Bromont s'entendaient sur un montant de vente avoisinant les 9 M$. L'objectif de l'entreprise est clair: toucher un montant de 6,3 M$ une fois les impôts payés. Mais de nombreuses questions fiscales sont en jeu dans le dossier, concernant notamment les dons écologiques et les dons écosensibles.
«Nos fiscalistes n'ont pas le même interprétation que les fiscalistes de Corridor appalachien, indique M. Désourdy. L'offre, ou plutôt l'esquisse d'offre, est là, dans le bon ordre de grandeur, mais nous, on dit que le montant net qui va rester dans les coffres de Ski Bromont pour continuer à investir dans la montagne, ça n'arrivera pas. Nos fiscalistes ne croient pas que Revenu Canada et Revenu Québec vont accepter les interprétations qui y sont présentées.»
Tous les détails dans notre édition de samedi