La gestionnaire de projet à L’Organisme du bassin versant (OBV) de la Yamaska et animatrice des ateliers, Lou Paris
La gestionnaire de projet à L’Organisme du bassin versant (OBV) de la Yamaska et animatrice des ateliers, Lou Paris

L’OBV de la Yamaska invite la communauté à six d’ateliers

L’Organisme de bassin versant de la Yamaska mettra sur pied six ateliers visant à améliorer l’état de la rivière Yamaska. Les usagers de l’eau des milieux citoyen, agricole, municipal, environnemental et des MRC sont invités à prendre part à six ateliers organisés au cours du mois d’avril pour décider de la forme que prendront ces initiatives.

Les ateliers porteront sur les quatre problématiques prioritaires qui affligent la rivière, telles qu’identifiées par les 88 personnes qui ont participé au Forum sur l’eau de la Yamaska le 11 octobre dernier : la mauvaise qualité de l’eau, l’érosion des berges, la dégradation ou la perte d’habitat et la destruction de la qualité des milieux humides.

« Notre mandat n’est pas de mener à bien des projets, mais de faire des concertations. C’est-à-dire d’aider les différents acteurs de l’eau à mener leur projet et de les accompagner », explique la gestionnaire de projet à l’Organisme du bassin versant (OBV) de la Yamaska et animatrice des ateliers, Lou Paris.

Mme Paris sera accompagnée lors des rencontres par un conférencier expert qui présentera les tenants et aboutissants de la problématique dont il sera question et qui guidera les participants vers les pistes de solutions.

Distinctions entre amont et aval

La rivière Yamaska présente des enjeux différents en amont et en aval, c’est pourquoi les problématiques seront adaptées au milieu où se tient l’atelier. « Par exemple, le versant qui est en aval est agricole à plus de 90 %, donc ils ne vivent pas le phénomène d’érosion des berges de la même manière qu’à Cowansville, en amont, un secteur beaucoup plus forestier et développé au niveau industriel », explique Lou Paris.

Trois ateliers seront donc organisés à Saint-Hyacinthe — en aval — et trois autres à Cowansville — en amont.

Tous peuvent participer gratuitement aux ateliers, et 25 places sont disponibles pour chacun d’entre eux. Les participants seront répartis en cinq équipes.

L’atelier qui porte sur l’érosion des berges aura lieu le jeudi 2 avril au club de golf de Saint-Hyacinthe et le vendredi 3 avril au club de golf de Cowansville. Les inscriptions doivent se faire avant le 27 mars pour les deux ateliers.

Celui sur la mauvaise qualité de l’eau en lien avec les activités agricoles se tiendra le jeudi 16 avril à Saint-Hyacinthe, alors que celui portant sur la mauvaise qualité de l’eau en lien avec les eaux pluviales/municipales se tiendra le vendredi 17 avril à Cowansville. La date limite pour s’inscrire est le 10 avril.

Les ateliers sur la perte de milieux naturels sont prévus le jeudi 30 avril en aval (au club de golf de Saint-Hyacinthe) et le lendemain, le vendredi 1er mai en amont (au club de golf de Cowansville). Les inscriptions devront être complétées avant le 24 avril.

Finalement, les rencontres sur les milieux humides auront lieu à l’automne.

Pour recevoir le formulaire d’inscription : michel.laliberté@obv-yamaska.qc.ca ou rendez-vous au www.obv-yamaska.qc.ca. Pour toute question concernant les ateliers, écrire à lou.paris@obv-yamaska.qc.ca