La pandémie a apporté son lot de défis au moment de rouvrir les portes de la bibliothèque municipale, qui se trouve dans l’école secondaire Paul-Germain-Ostiguy.
La pandémie a apporté son lot de défis au moment de rouvrir les portes de la bibliothèque municipale, qui se trouve dans l’école secondaire Paul-Germain-Ostiguy.

«Livraisons de bonheur» à Saint-Césaire

La pandémie de la COVID-19 et le confinement qu’elle a entraîné ce printemps semblent avoir redonné le goût de la lecture aux Césairois. À défaut d’accueillir ses abonnés sur place, la bibliothèque municipale de Saint-Césaire a choisi d’amener son catalogue directement chez eux, une initiative couronnée de succès.

« C’est plus qu’un succès ! s’exclame même Line Gervais, responsable de la bibliothèque et technicienne en documentation. On s’attendait à ce que quelques personnes soient intéressées par le service, mais pas autant. On a été très contents de la réponse. »

En deux semaines à peine, pas moins de 62 ménages césairois ont reçu la visite du livreur bénévole chargé de leur apporter les boîtes de livres. Tout près de 900 livres ont donc été prêtés pour une période maximale de six semaines.

Une attention toute spéciale a été accordée aux tout-petits, qui ont reçu des sacs de lecture contenant une trentaine de livres pour enfants et quelques surprises. « Ça a été très apprécié, à la fois des enfants et des parents, relève la responsable. On a reçu de belles photos d’enfants qui découvraient le contenu de leur boîte. Et si vous aviez vu tous les beaux commentaires qu’on a reçus, ça fait chaud au cœur... »

La « Biblio sur roues » existe depuis quelques années déjà. Ce service était jusqu’alors offert aux abonnés en perte d’autonomie ou à mobilité réduite pour qui une visite à la bibliothèque s’avérait complexe, indique Mme Gervais.

La pandémie a apporté son lot de défis au moment de rouvrir les portes de l’établissement, qui se trouve dans l’école secondaire Paul-Germain-Ostiguy. « La commission scolaire avait émis des directives sanitaires et il était préférable de limiter les allées et venues », explique la responsable, qui dès lors s’est mise à la recherche de solutions pour permettre aux usagers réguliers de la bibliothèque de profiter des offrandes de celle-ci.

Le directeur du Service des loisirs et de la vie communautaire de la municipalité, Guy Patenaude, a alors proposé d’élargir le service de la bibliothèque sur roues à l’ensemble de la population durant la pandémie.

« Le jour même où on en a fait l’annonce, on a reçu plusieurs commandes », se souvient Mme Gervais.


« On sentait qu’on faisait plus que livrer des livres, on apportait un contact humain. »
Line Gervais, responsable de la bibliothèque

« Un bien fou ! »

Grâce à ce nouveau service, la bibliothèque a également gagné quelques abonnés.

Le tout a permis à certains Césairois qui souffraient d’isolement de garder le moral.

« C’était vraiment agréable, mentionne Mme Gervais. On laissait les boîtes sur le pas de la porte et on sonnait. Parfois, on avait la chance d’entrevoir les abonnés avant de quitter. C’est comme si on était attendus... »

« On sentait qu’on faisait plus que livrer des livres, on apportait un contact humain. C’était comme si on allait livrer du bonheur, ajoute-t-elle. Même à nous, tout ç a fait un bien fou ! »

Une deuxième livraison

Le retour prévu des livres prêtés au cours de la première tournée est fixé au 7 août prochain. Il est toutefois possible de renouveler le prêt de certains ouvrages.

À cette même période, la livraison des prochaines commandes devrait avoir lieu ; la date de retour des volumes est prévue le 14 septembre prochain. Le catalogue complet de l’établissement est disponible en ligne.

Les commandes par courriel sont préférables, mais elles seront aussi prises par téléphone. Une fois celles-ci enregistrées, une équipe réduite de bénévoles s’affairent à trouver et regrouper les livres souhaités dans des boîtes ou des sacs qui seront livrés sur les parvis des abonnés.

Il est à noter que la bibliothèque de Saint-Césaire sera fermée durant les deux semaines du congé de la construction.