Au moment de la saisie du pétrolier, Téhéran avait accusé le navire, qui transportait 7 200 tonnes de «produits chimiques pétroliers», de pollution maritime et la vingtaine de membres d’équipage avaient été arrêtés.
Au moment de la saisie du pétrolier, Téhéran avait accusé le navire, qui transportait 7 200 tonnes de «produits chimiques pétroliers», de pollution maritime et la vingtaine de membres d’équipage avaient été arrêtés.

L’Iran libère un pétrolier sud-coréen saisi en janvier

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
L’Iran a libéré vendredi un pétrolier battant pavillon sud-coréen, saisi en janvier quand Téhéran pressait Séoul de débloquer plusieurs milliards d’euros gelés en raison des sanctions américaines.