Le violent incendie a entraîné des dommages considérables à trois commerces et une dizaine de logements répartis dans quatre immeubles de la rue Principale à Farnham.
Le violent incendie a entraîné des dommages considérables à trois commerces et une dizaine de logements répartis dans quatre immeubles de la rue Principale à Farnham.

L’important incendie à Farnham serait d’origine électrique

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
L’incendie qui a lourdement endommagé quatre bâtiments situés au centre-ville de Farnham la semaine dernière serait d’origine électrique. L’enquête menée par les experts en sinistre n’a toutefois pas encore permis de cibler avec exactitude la cause du brasier.

Rappelons qu’un violent incendie a entraîné des dommages considérables à trois commerces et une dizaine de logements répartis dans quatre immeubles de la rue Principale. Les dommages se chiffrent en millions de dollars.

L’investigation tend à démontrer que la cause probable du brasier est de nature électrique. Des citoyens témoins du début de l’incendie ont raconté avoir vu des fils électriques en flammes.

Des travaux étaient en cours lorsque le feu a éclaté et on retrouvait notamment des ouvriers du service des travaux publics sur place. Difficile toutefois pour le moment de cibler la cause précise du sinistre.

«Comme plusieurs corps de métier étaient présents ce matin-là, les experts de tous les services sont encore à déterminer avec exactitude ce qui s’est passé», explique Patrick Morin, directeur du Service des incendies de Farnham.

Les dommages de l'incendie se chiffrent en millions de dollars.

Aide aux sinistrés

Au lendemain de l’incendie, la Ville de Farnham a créé un fonds d’aide aux sinistrés, piloté par le Service des loisirs, culture et tourisme, en collaboration avec différents organismes.

«On s’occupe beaucoup du volet communautaire. On a mis sur pied un formulaire pour connaître les besoins réels des sinistrés en leur posant une quarantaine de questions, ce qui nous a permis de prioriser les urgences de chaque personne», explique la directrice, Roxanne Roy-Landry.

L’urgence principale était — et est toujours dans certains cas — de trouver un nouveau toit à des sinistrés. Un employé a recensé tous les appartements disponibles à Farnham afin de pouvoir relocaliser 12 personnes. Certaines d’entre elles, faute d’avoir trouvé une nouvelle adresse, vivent dans un hôtel dont la facture est payée grâce à la générosité des citoyens et de la Fondation du maire de Farnham.

Quant aux dons alimentaires et de produits sanitaires, la générosité des citoyens est au rendez-vous. «Ça se passe très bien dans les deux épiceries et les deux pharmacies. Il y a beaucoup de dons, constate Mme Roy-Landry. La communauté s’est rapidement mobilisée.»

Les citoyens font également don de nombreux vêtements qui sont acheminés à la friperie, puis distribués aux sinistrés.

Les organisateurs du fonds d’aide sont toutefois à la recherche d’électroménagers pour meubler les appartements. «On a trois personnes qu’on relocalise, mais il nous manque de poêles, frigidaires, laveuses et sécheuses», explique la directrice.

Les citoyens qui souhaitent en faire don doivent d’abord contacter le centre d’action bénévole de Farnham pour signifier ce qu’ils offrent avant d’organiser une cueillette.