À Farnham, le forcené s'est rendu vers 16h15.

L'homme barricadé se rend

L'homme armé qui a tenu en haleine les policiers depuis 6h30 dimanche matin s'est rendu, vers 16h15, sous les instructions du groupe tactique d'intervention.
Les policiers ont réussi à entrer en communication avec l'homme de 29 ans par haut-parleur, explique le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec. Donc, sous l'oeil attentif du GTI et des policiers armés, le forcené est sorti de la maison pour se livrer.
La journée s'est déroulée sous haute tension, puisque deux coups de feu ont été entendus tôt en matinée, puis une troisième détonation a résonnée en milieu d'avant-midi. Cette dernière pourrait être un coup de feu ou être due à l'utilisation d'un pétard à mèche.
L'enquête se poursuit. La maison sera notamment passée au peigne fin. En attendant de déterminer s'il y aura des accusations de portées, l'homme a été conduit à l'hôpital. 
Personne n'a été blessé.