Patricia Grisé était l'une des guides qui racontait l'histoire de Waterloo à partir de ses nombreux bâtiments d'époque, lors du Festival du 150e de la ville.

L'histoire de Waterloo, un bâtiment à la fois

Découvrir l'histoire de Waterloo en parcourant un sentier patrimonial accompagné de guides. L'invitation était lancée aux visiteurs, ce week-end, dans le cadre des festivités du 150e anniversaire, qui sont particulièrement fournies jusqu'au 16 juillet. Une application mobile a également été développée pour que tous puissent explorer la municipalité à leur rythme.
Le projet a pris forme en collaboration avec Tourisme Waterloo. Arborant leurs plus beaux costumes d'époque, les deux guides, Charles-Étienne Choinière­ et Patricia Grisé, préposés au kiosque touristique, ont raconté l'histoire de la ville à travers ses bâtiments à quelques curieux. Le parcours qu'ils proposaient comportait près d'une vingtaine sur les 42 bâtiments officiels du circuit du patrimoine de Waterloo. Parmi ceux-ci : le bureau de poste, la maison du Dr Ducharme, le manoir Maplewood­, l'église Saint-Paul et l'Eastern Townships Bank.
« Ils ont appris pratiquement par coeur l'ensemble du circuit », lance Philippe Saint-Denis, responsable­ des festivités du 150e. 
Le tour guidé s'inscrit dans la vision « partout en ville » des activités proposées par le festival, certaines activités se déroulant à la plage municipale, d'autres au parc Robinson, à l'aréna, etc. « On veut mettre nos parcs et infrastructures en valeur pour que les gens les découvrent », dit M. Saint-Denis. 
Seulement un tour guidé a eu lieu samedi, en raison de la pluie, et deux dimanche. 
Application
Téléchargeable directement de votre téléphone mobile depuis environ une semaine, le circuit « Waterloo - Sur les traces de nos fondateurs », se retrouve sur l'application « BaladoDécouverte Tours Guidés », disponible sur Appel Store et Google Play Store. Les 42 maisons historiques de Waterloo s'y retrouvent, accompagnées de descriptions permettant de comprendre le rôle qu'elles ont joué dans l'histoire de la ville. « Les maisons sont regroupées par points d'intérêt. On a 22 points d'intérêts dans la ville », précise le responsable. On peut donc prendre son temps et découvrir l'histoire de la ville à son propre rythme. Aucune connexion Internet n'est requise pour faire fonctionner le système GPS du circuit une fois l'application­ et le circuit téléchargés.
Des panneaux descriptifs sont également installés devant chacun des 42 témoins du passé, histoire d'en donner encore un peu plus aux intéressés.
Reprise de la journée de plage
Les activités à la plage, qui devaient avoir lieu samedi, ont quant à elles été reportées au 16 juillet en raison de la pluie. Ce jour-là, une fête foraine était prévue à l'aréna, mais au dire de l'organisateur, tout se se passera au même endroit : à la plage. « Tout ce qui était au beach party va revenir­ », tient-il à souligner. 
Le spectacle prévu à l'aréna et les feux d'artifice ont toutefois pu être présentés comme prévu, même si l'organisateur avoue qu'il espérait une plus grande participation. « Le band était excellent et les feux d'artifice vraiment magnifiques », dit-il cependant. Environ 500 personnes sont passées à l'aréna durant la soirée. L'affluence était à son paroxysme lors des feux d'artifice. 
La journée de dimanche était consacrée à une journée familiale au parc Robinson, avec jeux gonflables­ et tyrolienne.
On peut prendre connaissance de l'ensemble des activités organisées dans le cadre du 150e an­niversaire au www.150waterloo.com/programmation.