Le nouveau chalet regroupera une foule de services, allant de la location à la restauration.
Le nouveau chalet regroupera une foule de services, allant de la location à la restauration.

L’expansion se poursuit à Bromont, montagne d'expériences

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Après avoir inauguré son chalet au sommet de la montagne, Bromont, montagne d’expériences s’apprête à construire un tout nouveau bâtiment multifonctionnel au bas du Mont Soleil. Si tout se déroule comme prévu, le projet estimé à 4 millions de dollars verra le jour d’ici l’hiver 2021-2022.

L’initiative fait partie du vaste projet Altitude, qui englobe également la construction d’un établissement d’hébergement dans le stationnement principal.

«Construire un hôtel devant sept à huit modules temporaires, ce n’était pas cohérent. On veut donner à notre clientèle encore plus de confort. On doit investir pour renforcer notre image de marque», a indiqué en entrevue le président de la station touristique, Charles Désourdy.

La bâtiment multiservice sera accessible à partir du stationnement principal.

En fait, le bâtiment multifonctionnel regroupera les services offerts dans les «roulottes» au bas des pistes: la clinique, les locaux des patrouilleurs, les aires de casiers, d’entreposage et de restauration ainsi que la location d’équipements de glisse.

L’immeuble de trois étages doit avoir une superficie avoisinant 9000 pieds carrés, soit environ 3000 pieds carrés par niveau. Le rez-de-chaussée sera accessible directement dans le stationnement principal. La clientèle pourra également entrer par le second étage à la hauteur des pistes du Mont Soleil. En ce qui concerne les places assises, le nouveau chalet permettra d’accueillir 2200 personnes, un accroissement de 5% de la capacité actuelle.

Le président de BME, Charles Désourdy

Échéancier

Bien que le projet soit sur les rails, le grand patron de Bromont, montagne d’expériences (BME) attend de voir le déroulement de la saison de ski à venir avant de donner le coup d’envoi officiel. «À la mi-février, on prendra une décision», a-t-il dit.

Tous les signaux pointent toutefois dans la bonne direction. «Il y a un engouement pour le ski, c’est certain, a fait valoir Charles Désourdy. (...) Avec la pandémie, c’est un des seuls sports qu’on pourra pratiquer cet hiver. Je m’attends à ce que beaucoup de jeunes du cégep et de l’université qui ne peuvent pas se regrouper se donnent rendez-vous pour skier ensemble.»

Si l’échéancier au programme est respecté, les modules actuels devraient être démantelés vers la fin de la saison hivernale. La construction de l’imposant bâtiment multiservice devrait commencer vers la mi-avril. «L’objectif est de livrer le bâtiment pour le 1er décembre 2021», a spécifié le président de BME.

Le nouveau chalet doit être opérationnel pour la saison de ski 2021-2022, tandis que l’hôtel qui doit être construit à proximité verrait le jour d’ici deux à quatre ans.

Hôtel

Le projet d’hôtel est toujours bien en selle, a confirmé Charles Désourdy. Le franchiseur Mariott-Hilton est pressenti dans le dossier. On prévoit un établissement avoisinant 120 chambres «avec quelques suites». L’aménagement d’un stationnement souterrain est dans les cartons. L’endroit pourrait «possiblement» accueillir un véhicule par chambre, a spécifié M. Désourdy.

Malgré les turbulences économiques actuelles, le projet de longue haleine pourrait se concrétiser «d’ici deux à quatre ans» selon le dirigeant de BME. «On a des partenaires qui disent que les hôtels en villégiature ont un grand succès aux États-Unis et au Canada, a-t-il dit. C’est donc le feu vert à date.»