Normand Delisle, ancien maire de Brigham, est décédé.
Normand Delisle, ancien maire de Brigham, est décédé.

L’ex-maire Normand Delisle s’éteint à 72 ans

Conseiller municipal de 1994 à 2013 puis maire de Brigham de 2013 à 2017, Normand Delisle est décédé soudainement le 10 juin dernier, à l’aube de ses 73 ans.

M. Delisle est décédé d’un arrêt cardio-respiratoire à la suite d’un accident alors qu’il préparait son voilier pour la prochaine saison.

La municipalité a relayé la nouvelle via un communiqué publié sur son site mardi après-midi.

«Normand était quelqu'un qui adorait tout ce qui est politique municipale, se souvient le maire actuel Steven Neil, avec qui il a travaillé pendant 14 ans. Il était conseiller avant mon arrivée en 1999 avec un autre maire. Il a quitté quelques années, entre l'ancien maire et moi, et c'est moi qui est allé chercher Normand pour qu'il tente de revenir sur le conseil autour de 2000. C'était pendant une partielle. Il a été mon bras droit en ce qui concerne la voirie de la municipalité parce qu'il était un des seuls conseillers qui restait sur les chemins de gravier. Il les surveillait! On n'a pas toujours été d'accord, mais aussitôt qu'on prenait une décision, il la supportait.»

M. Neil a quitté la mairie en 2013 et a donné son vote à son bras droit. Les deux hommes étaient candidats à la mairie en 2017. M. Neil a repris la mairie, tandis que M. Delisle prenait sa retraite de la politique municipale.

«Il a travaillé toutes ces années avec plaisir et passion, nous remercions tous les gens, collègues et amis qui l’ont côtoyé, appuyés dans ses projets et qui ont contribué à enrichir sa vie», écrit sa famille dans un touchant témoignage publié à même l’avis nécrologique.

En plus d’avoir fait carrière chez IBM et d’avoir exploité avec sa femme, Ghislaine, la bleuetière Les Delisle pendant plus de 35 ans, il a fait partie de l’association des Acheteurs du Québec, dont il a été président, et a fondé l’Association des producteurs de bleuets en corymbe.

Normand Delisle adorait cuisiner pour sa famille et ses amis, mais aussi chasser et profiter de la nature. Il a réalisé de nombreux voyages avec son épouse, avec qui il était marié depuis 50 ans, et a réalisé de nombreux rêves durant sa vie bien chargée.

M. Delisle profitait pleinement d’une retraite complète depuis peu.

Il n’y aura pas de funérailles en raison de la pandémie de la COVID-19, mais la famille propose aux gens qui le souhaitent de faire un don à la Fondation des maladies du cœur ou à l’OBNL ÉquiLibre, qui a pour mission de prévenir et diminuer les problèmes liés au poids et à l’image corporelle.

M. Delisle laisse dans le deuil, notamment, son épouse, ses trois enfants et ses sept petits-enfants.