L’aéroport Paris-Charles de Gaulle
L’aéroport Paris-Charles de Gaulle

Les voyageurs canadiens ne seront plus admis dans l'UE

AFP
Agence France-Presse
BRUXELLES — Le Canada, la Tunisie et la Géorgie ont été retirés de la liste des pays dont les voyageurs sont autorisés sur le territoire de l’Union européenne, en raison de leur situation épidémiologique, a-t-on appris mercredi de sources européennes.

Les représentants des 27 membres de l’UE ont décidé en revanche d’ajouter Singapour à cette liste, qui n’avait pas été modifiée depuis août et passe ainsi de 11 à 9 pays. La procédure devrait être formellement entérinée d’ici vendredi.

«En raison d’une forte hausse des cas d’infection à COVID-19, la Géorgie, le Canada et la Tunisie ont été retirés de la liste», a-t-on indiqué de source diplomatique européenne, ajoutant que «Singapour va être ajouté à la liste en raison d’une amélioration des taux d’infection».

Pour lutter contre la propagation de la pandémie, l’UE a décidé à la mi-mars d’interdire les voyages «non essentiels» sur son territoire en provenance de pays tiers. Les 27 se sont ensuite entendus en juin sur une liste de 15 pays faisant exception à cette règle. La liste a été réduite à 11 pays en août.

Elle comporte désormais l’Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Thaïlande, l’Uruguay et Singapour, ainsi que la Chine, mais sous réserve de confirmation de la réciprocité pour ce dernier pays.

Exemptions

Les interdictions de voyages vers l’Union ne concernent pas les citoyens et résidents de longue durée de l’UE et leurs familles. Une exemption est également prévue pour les voyageurs ayant une fonction ou des besoins essentiels comme le personnel médical.

La recommandation adoptée n’est toutefois pas contraignante: chaque État membre reste compétent en matière de contrôle de ses frontières et des voyageurs qu’il laisse entrer sur son territoire.

L’UE tente toutefois de se coordonner sur ses frontières extérieures, étant donné le principe de liberté de circulation au sein de l’espace Schengen, qui compte 26 membres (22 États membres de l’Union européenne, et 4 États associés: Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse).