Michel Duchesne était comme un poisson dans l’eau au milieu des voitures antiques.

Les voitures anciennes se transportent au CHLSD de Granby

Les résidents du CHSLD de Granby ont eu droit à de belles visites, mercredi après-midi, alors qu’une dizaine de propriétaires de voitures antiques ont transporté leur bolide dans le stationnement du centre d’hébergement. Ce fut l’occasion pour eux de vivre un rendez-vous automobile semblable à celui du Granby International des voitures anciennes sans avoir à quitter le site de leur résidence.

« C’est une idée que j’ai eue en lisant les articles sur les voitures anciennes la semaine dernière, j’ai fait un appel à tous pour trouver des gens intéressés », explique la technicienne en loisirs du CHSLD, Chantal Marquis.

Près d’une dizaine de propriétaires de voitures de différentes époques ont répondu à l’appel, au grand plaisir des pensionnaires du CHSLD.

« Mon but, c’est de voir les gens sourires, c’est là que j’ai l’impression d’avoir fait mon travail. Peu importe leur état de santé, je pense qu’ils ont droit à avoir du plaisir ».

Sourires authentiques
Les sourires se comptaient par dizaines dans le stationnement du CHSLD, autour des vieux bolides.

« Moi j’adore ça en ostique! », lançait tout sourire le résident Michel Duchesne.

Ce dernier est lui-même un amateur de voitures anciennes et un habitué du Granby International de voitures anciennes.

« J’ai gagné 30 fois avec ma Mini Cooper. Les autres propriétaires du club de voitures anciennes n’étaient pas contents quand j’étais là! »

M. Duchesne affirme avoir possédé pas moins de 17 voitures de ce type dans sa vie, dont plusieurs modèles datant des années 60 et 70.

Son fauteuil roulant stationné près du vieux camion Fargo de son ami et ancien voisin Yvan Boisclair, M. Duchesne semblait heureux comme un poisson dans l’eau.

La technicienne en loisirs Chantal Marquis était visiblement fière du succès de son initiative.

« Ce sont souvent des gens qui allaient régulièrement aux voitures anciennes, mais le site du parc Daniel-Johnson est difficile d’accès pour une chaise roulante, donc c’est l’occasion pour eux de voir les voitures sans avoir trop à se déplacer », rappelle l’organisatrice de cet heureux rassemblement.

De son propre aveu, Michel Duchesne aurait préféré admirer une Mini Cooper plutôt que le camion de son ami Yvan Boisclair, mais son large sourire trahissait son bonheur de prendre part à l’activité.

Un moteur gronde un peu plus loin: Nick Lambert fait entendre la puissance de sa Pontiac 85 sous les regards intéressés et quelque peu inquiets des bénéficiaires.

« Je reviendrais n’importe quand, c’est important pour moi de venir rencontrer et parler avec les personnes âgées, ce sont des livres d’histoires vivants », estime le jeune homme.

D’ailleurs, il n’est pas impossible que l’événement revienne l’an prochain souffle la technicienne en loisirs, fière de son initiative.

Milieu dynamique
Le CHSLD de Granby, comme bien d’autres centre de soins longue durée, peine à trouver suffisamment de personnel.

Le directeur général de l’établissement, Perry Nadon, croit cependant que la tenue de tels événements pourrait avoir un impact positif sur la vision qu’a le public sur les CHSLD.

« Ça montre que ce sont des milieux de vie dynamiques », soutient M. Nadon qui espère voir un impact chez les chercheurs d’emploi.

Une chose est sûre, c’est que les employés actuels sont plus que dévoués.

« Il y en a plusieurs qui avaient déjà terminé leur quart de travail et qui ont aidé à déplacer les résidents bénévolement », témoigne Chantal Marquis, qui ajoute que plusieurs « vrais » bénévoles sont venus donner un coup de main.

Selon ses estimations, au moins la moitié des 66 résidents ont pu admirer les voitures antiques mercredi après-midi.