Le budget adopté mardi soir comporte des dépenses et des revenus totalisants 10 356 179 $, une augmentation de 8,6 % par rapport à l’exercice financier de l’année qui se termine.

Les taux de taxe à la baisse à Saint-Césaire

Malgré un budget légèrement à la hausse, le compte de taxes des Césairois demeurera relativement stable. Une semaine avant Noël, le conseil municipal a choisi de diminuer les taux de taxes foncières.

Le budget adopté mardi soir comporte des dépenses et des revenus totalisants 10 356 179 $, une augmentation de 8,6 % par rapport à l’exercice financier de l’année qui se termine. Les revenus issus de la taxation foncière sont en hausse de 9,6 %, notamment en raison du nouveau rôle d’évaluation qui a fait croître la valeur des propriétés, les terres agricoles en particulier.

Pour éviter de pénaliser les propriétaires, Saint-Césaire a revu à la baisse le taux de taxe foncière, mais a aussi profité de l’occasion pour créer différents paliers de taxation selon la catégorie d’immeuble à imposer. Cette décision de la municipalité vient répondre aux doléances de plusieurs producteurs agricoles qui réclamaient un taux inférieur et distinct des propriétés résidentielles du village, estimant être les principales vaches à lait de la Ville.

Ainsi, les propriétés agricoles seront taxées à partir de 2019 à raison de 0,6310 $ par tranche du 100 $ d’évaluation, une diminution de 12 cents par rapport au taux en vigueur jusqu’à présent.

Les propriétés résidentielles, les immeubles de six logements et plus, de même que les terrains vagues desservis obtiennent aussi une baisse, mais plus modeste. Le taux de taxation de ces catégories d’immeuble fond de deux sous pour atteindre 0,7310 $ du 100 $ de valeur foncière.

Les immeubles non résidentiels et les immeubles industriels seront pour leur part soumis à des taux respectifs de 1,2525 $ et de 1,2925 $ par tranche de 100 $ de valeur.

Les tarifs compensatoires pour les différents services municipaux ont pour la plupart été revus à la hausse. Par porte, il en coûtera désormais 78,30 $ pour la collecte des ordures, 46,50 $ pour la collecte du recyclage et 80 $ pour la collecte des matières organiques.

Ce faisant, pour une résidence évaluée à 250 000 $, l’impact du nouveau rôle d’évaluation et du nouveau taux de taxe, combiné aux différentes compensations pour les services municipaux, correspond à une hausse de 16,46 $, soit 0,06 %, a fait savoir la trésorière de Saint-Césaire, Micheline Quiles.

Immobilisations de 24 M $

On peut apprendre au plan triennal d’immobilisations de 24 millions de dollars et couvrant la période de 2019 à 2021 que Saint-Césaire se dotera de plusieurs équipements l’an prochain, dont un radar pédagogique, une laveuse industrielle, une génératrice pour le complexe sportif et deux véhicules. Elle investira aussi 175 000 $ pour remplacer ses lampadaires par un éclairage à DEL et près de 125 000 $ pour l’installation d’un bassin de contact.

La municipalité acquerra aussi des filets protecteurs et des poteaux, au coût de 43 000 $, pour ses terrains sportifs. Ceux-ci seront dotés de luminaires en 2020, au coût de 220 000 $ alors qu’une glissoire intérieure devrait être installée dans la piscine du complexe sportif au coût de 117 000 $.

Saint-Césaire compte par ailleurs investir 238 750 $, dont 100 000 $ provenant d’une subvention, pour aménager un accès pour personne à mobilité réduite à l’édifice municipal.

D’importants travaux d’aqueduc et sur le réseau d’égout sont aussi prévus en 2019, avec des investissements de près de trois millions de dollars. L’année suivante, une somme de 1,5 million $ financera des travaux visant à améliorer l’approvisionnement en eau potable de la municipalité.

Le resurfaçage du rang Rosalie coûtera un million à Saint-Césaire en 2019. On empruntera à long terme pour financer le tout.

En 2020, la Ville réserve une enveloppe d’environ 42 000 $ pour équiper son service de sécurité incendie, et 450 000 $ pour le doter d’un nouveau camion pompe. Elle compte aussi se doter de jeux d’eau au coût de 170 000 $.

Le dossier de la reconstruction de l’aréna n’est pas en reste, alors qu’un emprunt à long terme de 2,3 millions de dollars et 4,7 millions en subventions pour réaliser cet important projet, à condition d’obtenir l’aide financière souhaitée et l’aval de la population.

Enfin, le projet de réaménagement de la route 112, pour lequel la municipalité attend toujours une réponse du ministère des Transports, comporte un investissement de 2,7 millions de dollars prévu en 2021. Cette même année, on pourrait procéder à l’installation de feux de circulation à l’intersection de la rue Neveu, initiative pour laquelle un montant de 460 000 $ est envisagé.