Les policiers ont poursuivi leurs recherches aux abords du boisé Miner pendant une bonne partie de la soirée.
Les policiers ont poursuivi leurs recherches aux abords du boisé Miner pendant une bonne partie de la soirée.

Les recherches suspendues pour un suspect armé en cavale dans le boisé Miner

Nicolas Bourcier
Nicolas Bourcier
La Voix de l'Est
Une importante opération policière a été déployée le secteur du boisé Miner à Granby, jeudi soir. Deux suspects ont été arrêtés, alors qu'un autre, armé, a pris la fuite à travers les arbres. Les policiers se sont lancés à ses trousses, mais les recherches ont été interrompues vers 20h en raison de la noirceur.

L'opération, qui a débuté vers 15h30 à l'angle des rues Denison Ouest et Long «auprès de suspects armés», a permis aux policiers de Granby d'arrêter deux individus dans la vingtaine. Aucun détail supplémentaire sur cette intervention n'a encore été révélé.

«On recherche présentement un troisième suspect, qui serait armé, et qui aurait pris la fuite dans le secteur du boisé Miner, dans le grand secteur situé entre les rues Denison Ouest, Mountain, Simonds et Saint-Charles», a indiqué en début de soirée le porte-parole du corps policier de Granby, Guy Rousseau, ajoutant qu'Il était possible qu'il soit accompagné d'un autre individu, donc qu'ils soient deux.

Deux suspects ont été arrêtés lors d'une opération policière à l'angle des rues Denison Ouest et Long.

«Le suspect qu'on recherche est un jeune homme dans la vingtaine de race noire tout vêtu de noir», a-t-il fait savoir. 

Le groupe tactique d'intervention (GTI) de la Sûreté du Québec et un maître-chien ont été dépêchés sur place jusqu'à ce que la noirceur s'installe. Les recherches ont finalement été suspendues à 20h15 et la situation sera réévaluée vendredi matin. Des patrouilles ont néanmoins été effectuées durant la nuit dans ce secteur.

«On demande aux citoyens qui habitent dans ce secteur d'ouvrir l'œil et d'appeler le 911 si jamais ils aperçoivent quelqu'un qui se cache ou un suspect qui correspond à la description», a indiqué Guy Rousseau.

Le groupe tactique d'intervention (GTI) de la Sûreté du Québec et un maître-chien ont été dépêchés sur place pour ratisser le secteur.