Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le parc écologique Jean-Paul-Forand fait partie des joyaux de Shefford.
Le parc écologique Jean-Paul-Forand fait partie des joyaux de Shefford.

Les Québécois les plus heureux habitent Shefford

Florence Tanguay
Florence Tanguay
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les personnes qui résident à Shefford sont les plus heureuses, révèle le plus récent sondage Léger classant, selon son propre indice du bonheur, une centaine de villes du Québec de tailles variées.

«Je suis né à Shefford, donc moi, personnellement, je le savais déjà que Shefford c’était la ville du bonheur!», lance d’entrée de jeu le maire de la municipalité, Éric Chagnon. Par contre, samedi, c’est un sondage de la firme Léger, publié par Le Journal de Montréal, qui est venu confirmer ce que
M. Chagnon savait déjà depuis longtemps.

«Je le savais déjà que Shefford c’était la ville du bonheur», soutient le maire de Shefford, Éric Chagnon.

La municipalité de Shefford a obtenu le plus haut indice de bonheur Léger, soit 81,88. La moyenne québécoise se situe à 69,65.

Cet indice se base sur 25 critères, incluant notamment le travail, l’environnement, la santé et les relations interpersonnelles. Pour parvenir à ces résultats, un total de 61 350 Québécois ont répondu au sondage, du 1er janvier 2020 au 15 avril 2021.

Éric Chagnon admet que Shefford a des atouts incontestables qui ont pu lui permettre de se hisser au premier rang, notamment une position géographique avantageuse. «On est à mi-chemin entre Montréal et Sherbrooke, cite-t-il en guise d’exemple. On est aussi proche de Granby, de Bromont et de plein de services.»

L’accès privilégié à de nombreux sentiers et espaces extérieurs est aussi, selon le maire, un élément qui a pu faire pencher la balance. «Cette année, avec la pandémie, ça prenait de grands espaces pour respirer l’air frais», considère-t-il.

La proximité avec les grands espaces contribuerait à l’indice de bonheur élevé des Sheffordois, selon le maire.

Une région qui fait la différence

M. Chagnon considère tout de même nécessaire de spécifier que si Shefford a pu obtenir cette première position, c’est d’abord grâce à la région dans laquelle elle se trouve. «On est super contents que notre nom soit sorti, mais on prend le crédit avec la région. C’est dans la région qu’il fait bon vivre», soutient celui qui est maire depuis 2017.

Son affirmation est d’ailleurs soutenue par les positions respectives des municipalités du territoire couvert par La Voix de l’Est.

La ville de Cowansville a obtenu la 15e position et Bromont, la 23e. Acton Vale ne se trouve pas très loin derrière, avec la 29e position, tout juste devant Granby, qui se classe 30e. Finalement, Farnham obtient la 86e place au classement.

Malgré son propre bonheur, Éric Chagnon demeure légèrement étonné que sa municipalité ait obtenu ce titre. «Ça me surprend toujours un peu, parce que Shefford, si on sort un peu de la région, les gens ne la connaissent pas tellement», indique-t-il.

Cette municipalité de 7000 âmes était, en quelque sorte, un secret bien gardé.

Même si ses attraits sont désormais dévoilés au grand jour, Éric Chagnon précise que sa ville ne pourra pas accueillir toutes les nouvelles personnes qui voudraient s’y installer. «Il n’y a pas beaucoup de nouveaux projets ou de nouveaux développements possibles, commente-t-il. On ne pourra pas augmenter notre population de beaucoup.»

La municipalité souhaite, en effet, conserver ce qui la caractérise, c’est-à-dire ses grands espaces et sa quiétude.