La Voix de l’Est
«On nous demande d’enseigner comme s’il n’y avait pas la COVID», déplore la présidente du Syndicat de l’enseignement de la Haute-Yamaska, Alina Laverrière. Mais la qualité de l’enseignement en pâti et les profs sont épuisés, dit-elle.
«On nous demande d’enseigner comme s’il n’y avait pas la COVID», déplore la présidente du Syndicat de l’enseignement de la Haute-Yamaska, Alina Laverrière. Mais la qualité de l’enseignement en pâti et les profs sont épuisés, dit-elle.

«Les profs ne sont plus capables»

Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est
La pandémie entraîne une charge de travail supplémentaire qui pèse lourd sur les enseignants. Très lourd, selon le Syndicat de l’enseignement de la Haute-Yamaska (SEHY), en Montérégie, qui prédit que les profs seront bientôt nombreux à tomber au combat.