Le Metro Plouffe de Waterloo a perdu les droits de vendre les produits de la Laiterie Chagnon pourtant faits dans la même ville.
Le Metro Plouffe de Waterloo a perdu les droits de vendre les produits de la Laiterie Chagnon pourtant faits dans la même ville.

Les produits de la Laiterie Chagnon difficiles à trouver à Waterloo

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
Difficile pour les Waterlois de trouver du lait Chagnon pourtant produit chez eux. Depuis quelque temps, le Metro Plouffe a perdu les droits de vendre les produits de la Laiterie Chagnon établie à Waterloo.

Des consommateurs de ces articles ont signalé la situation à La Voix de l’Est, déplorant qu’il ne soit plus possible d’acheter leurs produits laitiers préférés, malgré la proximité du lieu de production.

Le Metro Plouffe de Waterloo a même installé une lettre signée par le président de Famille Kaiser, Nathan Kaiser, pour aviser la clientèle de la situation.

M. Kaiser écrit que, « dans le but d’optimiser nos opérations de distribution et de production, nous avons récemment réorganiser (sic) le réseau de vente de la Laiterie Chagnon. Bien que nous soyons extrêmement reconnaissants du support et de la collaboration au cours des dernières années des Metro Plouffe, nous sommes malheureusement pour le moment dans l’impossibilité de poursuivre l’approvisionnement en produits de marque Laiterie Chagnon auprès de ce Metro. »

La dernière commande de la laiterie a été reçue mercredi dernier. Par contre, le dépanneur Boni-Soir de la municipalité recevra les produits de la Laiterie Chagnon dès le 15 janvier, assure André Michaud, le porte-parole de la Famille Kaiser, qui a acquis l’entreprise waterloise en 2017.

« On a une épicerie en ville et on ne trouve pas les produits Chagnon. C’est ordinaire…, affirme Suzie Pion, qui boit depuis toujours le lait de la Laiterie Chagnon. Je trouve ça dommage parce que c’est un des fleurons de notre ville, qui a tenu tête longtemps aux grosses coopératives laitières. »

Forcés d’aller ailleurs

Cela fait déjà quelques semaines que l’approvisionnement est déficient à son épicerie locale. Elle tente ainsi de trouver sa pinte de lait ailleurs. Elle profite notamment de ses sorties à Bromont pour s’en procurer. « On a eu quelques difficultés à l’avoir, à quelques reprises, depuis un an. Mais avant ça n’arrivait pas », déplore-t-elle frustrée par la difficulté à trouver les produits dans sa ville natale.

Outre le Boni-Soir qui prévoit recevoir sa première livraison mercredi, les autres dépanneurs de Waterloo ne vendent pas de lait Chagnon puisque l’entreprise n’a pas de politique de retour, par exemple si le lait est périmé.

Manon Bilodeau fait elle aussi son possible pour trouver sa pinte de lait Chagnon. « Je vais dans une épicerie où je sais qu’il y en a », dit-elle.

Le nouveau modèle d’affaires de la Laiterie Chagnon expliquerait pourquoi leurs produits sont maintenant difficiles à trouver à Waterloo.

Le Metro Plouffe de Granby ne vend plus, lui aussi, les produits de l’entreprise laitière. Mme Bilodeau s’y rendait pour s’approvisionner après le travail, mais elle doit maintenant se rendre jusqu’au IGA à Bromont. « Je trouve ça plate parce que je l’aime, ce lait-là. Et le lait Chagnon est quand même fait à Waterloo ! »

Le directeur aux opérations du Groupe Plouffe, Daniel Duranleau, n’a pu être joint, mardi.

Les Metro Plouffe ne sont pas les seuls à ne plus tenir ces produits. Situé à moins de 7 km de la Laiterie, le magasin général Wright, dans le secteur Fulford de Lac-Brome, n’a plus de lait Chagnon depuis juin.

« Ils ne veulent plus faire la livraison, affirme la copropriétaire Carla Wright, et ils ne nous en ont même pas informés. Chagnon est dans ce magasin depuis plus de 50 ans ! Plusieurs personnes préféraient le lait Chagnon parce qu’il a moins d’agents de conservation. »

Une nouvelle entente

Selon André Michaud, président d’Agro-Québec et porte-parole de Famille Kaiser, une annonce qui pourrait permettre aux clients d’obtenir des explications sera faite dans les prochaines semaines.

« On est en train de redéfinir notre modèle d’affaires en ce qui concerne la distribution, indique-t-il. À cet égard, une annonce officielle sera faite la semaine du 6 février. Entre-temps, en ce qui concerne la disponibilité de tous les produits de la laiterie Chagnon, ils vont être disponibles demain matin (mercredi) au Boni-Soir à Waterloo. »

Le nouveau modèle d’affaires expliquerait pourquoi les produits ne se retrouvent plus au Metro Plouffe.

« Nous, on a pris les ententes pour que les produits soient distribués à la grandeur du Québec. On est content de vendre chez nous, mais il faut vendre ailleurs aussi. Compte tenu de notre entente que nous avons actuellement et qui sera annoncée en février, les produits ne peuvent pas être vendus chez Metro. C’est comme ça. »

Selon nos sources, l’entreprise aurait conclu une entente d’exclusivité avec Sobey’s, qui détient la bannière IGA.

L’entreprise Nantel distribution est responsable de la distribution des produits Chagnon. Le magasin général Wright ne ferait pas partie de son parcours de livraison, affirme M. Michaud.

« Une fois que tout va être mis en place, que nos ententes auront été activées, il n’est pas impossible que Chagnon reprenne une partie de la distribution pour combler les déficiences », a-t-il assuré.