Guylaine Beaudoin du CLD Brome-Missisquoi a participé au dévoilement d’un projet régional d’affichage des producteurs­ locaux dans les IGA avec Ghislain Lefebvre de CIBLE.
Guylaine Beaudoin du CLD Brome-Missisquoi a participé au dévoilement d’un projet régional d’affichage des producteurs­ locaux dans les IGA avec Ghislain Lefebvre de CIBLE.

Les producteurs locaux s’affichent dans les IGA des Cantons-de-l'Est

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Les producteurs locaux sont plus que jamais en vedette dans les magasins IGA des Cantons-de-l’Est. Fruits d’un vaste projet régional, les photos des producteurs accompagnent désormais leurs produits respectifs sur les tablettes des épiceries, question de personnaliser davantage les achats.

Cette initiative, mise de l’avant par le Conseil de l’industrie bioalimentaire de l’Estrie (CIBLE), regroupe 40 « créateurs de saveurs », soit autant de producteurs, dans 16 supermarchés IGA, qui proposent quelque 250 produits régionaux.

Cela fait environ deux ans que le projet est en élaboration, a souligné jeudi le directeur du CIBLE, Ghislain Lefebvre, à l’occasion d’un point de presse tenu au IGA Daigneault de Cowansville.

Une expérience pilote a d’abord été réalisée l’an dernier avec les marchés IGA de Saint-Élie et de Cookshire. Une augmentation des ventes de 26 % a été notée pour les producteurs participants, selon M. Lefebvre. Cela a ainsi mené au déploiement du projet à l’échelle régionale. Les IGA de Bromont, Granby, Cowansville, Sutton et Lac-Brome y participent.

Le « rôle d’épicier complice » prend tout son sens avec ce genre de geste, souligne la propriétaire du IGA de Cowansville, Céline Daigneault. « C’est une façon pour IGA de se démarquer et pour les producteurs d’avoir de la visibilité », ajoute-t-elle.

Créer un lien

Les clients des marchés IGA pourront ainsi mettre un visage — et mieux situer la provenance des entreprises — sur de nombreux produits qu’ils retrouvent sur les tablettes. C’est entre autres le cas de Marc-Antoine Lasnier, président de la Cidrerie Milton, à Sainte-Cécile-de-Milton.

« Si on se compare à certaines grandes entreprises ou à des régions comme le Vermont, je trouve qu’on n’arrive pas encore à bien créer le lien entre les produits et les producteurs. Mais un projet comme celui-ci nous amène à ce niveau-là. C’est ce qu’il faut faire dans un contexte d’ouverture des marchés qui, entre autres, ne facilite pas la tâche aux producteurs de lait. Ça va être bénéfique à long terme », estime M. Lasnier.

Marc-Antoine Lasnier de la Cidrerie Milton est un des producteurs locaux dont le visage est mis de l’avant dans les IGA des Cantons-de-l’Est.

Plusieurs vignobles de Brome-Missisquoi profiteront aussi de cet affichage personnalisé. « On va pouvoir se rapprocher des consommateurs. Il y en a encore beaucoup qui ne savent pas que les vins du Québec sont disponibles dans les épiceries », a commenté pour sa part Alfonso Gagliano, propriétaire du Vignoble Gagliano à Dunham.


« C’est une façon pour IGA de se démarquer et pour les producteurs d’avoir de la visibilité. »
Céline Daigneault, propriétaire du IGA Daigneault

Route des vins

La conseillère au développement touristique au CLD Brome-Missisquoi, Guylaine Beaudoin, a par ailleurs souligné que l’organisme a participé au projet en insufflant une couleur locale supplémentaire, dans les IGA de la MRC, avec l’ajout d’affichettes de la Route des vins, sous la photo des vignerons de la région. La signature de Brome-Missisquoi est aussi présente pour les autres producteurs locaux, comme Canards du Lac-Brome.

« Un de nos objectifs est d’augmenter le sentiment d’appartenance et de fierté de la région. Ça allait bien ensemble », a fait valoir Mme Beaudoin.

Le président-directeur général de l’Association des détaillants en alimentation du Québec, Pierre-Alexandre Blouin, a dit espérer que d’autres régions soient « attirées » par ce genre d’initiative.

« Les détaillants ont déjà des partenariats autonomes avec différentes entreprises, mais quand c’est chapeauté, comme c’est fait ici, on professionnalise l’information disponible. On la rend plus intéressante pour le consommateur », dit-il.

Jasen Gaouette, copropriétaire du IGA Gaouette à Granby, confirme que les produits locaux ont de plus en plus la cote auprès des consommateurs. « Ça a toujours été là, mais on sent que c’est de plus en plus une préoccupation, et peut-être encore plus auprès des gens de ma génération », dit le jeune trentenaire.

Le projet a été réalisé grâce au financement provenant notamment d’une entente entre les MRC de l’Estrie, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ainsi que l’UPA-Estrie. Les MRC de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska y ont aussi participé.