Les espaces libres des principales rivières de la MRC Brome-Missisquoi seront cartographiés par l’Université Concordia.

Les principales rivières seront cartographiées

Des géographes de l’Université Concordia cartographieront les espaces de liberté des principales rivières des bassins versants de la rivière Yamaska et de la baie Missisquoi sur le territoire de la MRC Brome-Missisquoi. Les données permettront de mieux planifier l’utilisation du territoire.

Les espaces de liberté sont les zones en bordure des rivières où celles-ci sont déjà passées ou sont susceptibles de le faire, explique Francis Dorion, directeur de l’aménagement de la MRC. « Les rivières bougent. Elles peuvent avec les années prendre d’autres directions. Ça change leur morphologie. On voit ça dans des endroits où elles sont très sinueuses. »

En étudiant les espaces de liberté, les géographes peuvent déterminer quelles pourraient être les futures morphologies des rivières, indique M. Dorion. Des informations précieuses, note- t-il. « On peut être en mesure de prévoir où elles risquent de bouger. C’est important parce que ça va nous aider à prévenir des problèmes. On saura par exemple où on ne devrait pas construire de routes ou de maisons », a-t-il dit. « Ça va devenir un outil de décisions pour les municipalités et la MRC. »

C’est l’Université Concordia qui a proposé ses services à la MRC. Le contrat est de 5000 $. Un cadeau du ciel, soutient M. Dorion. « On a dit oui tout de suite. Ça nous aurait coûté des dizaines de milliers de dollars pour faire faire une telle étude. »

L’équipe de l’Université Concordia effectuera le travail cette année.

La MRC sera bien documentée en matière d’espaces libres des rivières sur son territoire. Un projet-pilote mené en 2013 a permis de cartographier les espaces libres des rivières aux Brochets et de la Roche.