Les pompiers se sont exercés sur la rivière Yamaska à Farnham, ce week-end, afin de mettre en application les notions apprises lors de la formation spécialisée en sauvetage nautique.

Les pompiers s’exercent sur la rivière Yamaska

La rivière Yamaska est devenue la salle de cours des pompiers de Farnham et de Dunham, ce week-end, à l’occasion d’une formation en sauvetage nautique. Les sapeurs ont pu mettre en pratique les techniques qui leur permettront de secourir une personne immergée dans l’eau glaciale tout en assurant leur sécurité.

Sept sapeurs de la brigade farnhamienne et quatre de celle de Dunham se sont exercés sur la rivière Yamaska du côté de Farnham, entre le pont et la passerelle. Accompagnés des formateurs, ils ont mis en pratique les notions apprises pendant le volet théorique de la formation. « On voit surtout comment faire un sauvetage rapide et comment ne pas mettre la vie d’un pompier en danger », résume Mario Nareau, directeur du Service des incendies de Farnham.

La rapidité d’intervention est primordiale lorsqu’une personne est prisonnière de l’eau glaciale. « Il faut faire vite parce que la victime peut souffrir d’hypothermie », précise M. Nareau.

La formation spécialisée — s’adressant aux sapeurs qui ont complété leur formation de pompier 1 — comporte un volet pratique de 14 heures sur l’eau pendant la saison hivernale et estivale.

Les sapeurs se sont notamment exercés à approcher une victime en évitant de faire céder la glace, une situation qui peut compliquer la suite de l’intervention. Ils ont aussi mis en application les techniques à employer pour extirper la victime de l’eau ainsi que les méthodes à utiliser pour la ramener en toute sécurité sur la terre ferme.

Le Service des incendies de Farnham possède les équipements nécessaires au sauvetage nautique autant en hiver qu’en été grâce à une subvention obtenue en 2007 dans le cadre du Programme conjoint de protection civile (PCPC) du gouvernement fédéral. La brigade a notamment à sa disposition six combinaisons permettant aux sauveteurs d’être immergés en eau froide sans danger, un bateau Fortuna — qui permet de s’approcher de la victime et la de hisser à son bord — ainsi que des habits qui protègent les pompiers qui travaillent sur les berges.

Farnham, Bedford, Bromont, Cowansville et Dunham disposent d’une équipe spécialisée en sauvetage nautique, dont la formation est maintenant reconnue par l’École nationale des pompiers du Québec.

Farnham, Bedford, Bromont, Cowansville et Dunham disposent d’une équipe spécialisée en sauvetage nautique, dont la formation est maintenant reconnue par l’École nationale des pompiers du Québec, précise M. Nareau. Les autres municipalités de la MRC Brome-Missisquoi peuvent compter sur les villes voisines pour intervenir sur leur territoire en cas d’urgence.

Le Service des incendies de Farnham, qui compte maintenant 19 pompiers formés en sauvetage nautique dans ses rangs, a déjà eu à intervenir par le passé dans la rivière. À une occasion, ils ont pu extirper une personne qui s’était jetée à l’eau en lui lançant le cordage nécessaire pour la ramener sur les berges. À une autre occasion, une voiture a plongé dans la rivière, mais l’occupant avait réussi à s’en extirper par lui-même.