Les policiers à moto de Granby s’exercent ces jours-ci dans le stationnement du futur centre aquatique alors que débute leur saison de patrouille.
Les policiers à moto de Granby s’exercent ces jours-ci dans le stationnement du futur centre aquatique alors que débute leur saison de patrouille.

Les policiers motards de Granby peaufinent leurs techniques [VIDÉO]

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Le retour du printemps rime avec la reprise de la patrouille à moto pour les policiers de Granby. Ils s’exercent justement ces jours-ci à parfaire leurs techniques dans le stationnement du futur centre aquatique.

«L’objectif, c’est la sécurité des policiers, des usagers de la route. C’est une remise à niveau avant la saison de moto. Ça fait six mois qu’on ne l’a pas utilisée. C’est pour nous permettre de faire des manœuvres dans des espaces restreints, des virages à basse vitesse. On fait d’autres exercices et on va sur la route», explique le sergent Éric Beaumont, responsable de l’équipe de patrouilleurs à moto.

Ses collègues et lui ont l’habitude de faire la route jusqu’à Sherbrooke à cette période-ci, justement pour parfaire leurs techniques avec d’autres policiers. Les règles sanitaires et de distanciation sociale mises en place depuis le début de la pandémie ne le permettent toutefois pas cette année.

«On a pris la formation de Sherbrooke, avec la base des exercices principaux, pour faire une formation maison, mais en circuit fermé. On a décidé de faire ça au centre aquatique, dans le stationnement, puisque l’asphalte est neuf. On fait des parcours à basse vitesse. On fait aussi des exercices que monsieur, madame tout le monde fait dans des cours de moto, comme des freinages d’urgence et le contrôle de la moto dans un espace limité», énumère le policier qui est également responsable du soutien opérationnel au sein du corps policier.

Retrouver ses réflexes

Il invite d’ailleurs les propriétaires de motocyclettes à s’exercer avant de reprendre la route. «Ils doivent s’assurer qu’ils maîtrisent bien les manœuvres, qu’ils adoptent une conduite préventive, dit-il. Au printemps, on sait que les routes ne sont pas entretenues encore, il y a du gravier, des nids de poule. Il faut être plus vigilant en début de saison.»

Quatre jours de formation ont été réservés pour les policiers à moto de Granby. La patrouille a d’ailleurs débuté cette semaine et se poursuivra jusqu’à l’automne.

«Un de nos mandats principaux, c’est la circulation du Zoo. Ça facilite grandement notre travail pour diriger la circulation, explique le sergent Beaumont. On réalise beaucoup d’interventions en sécurité.»

Leur mandat est également d’appliquer le Code de la sécurité routière et d’assurer une présence lors de différents événements.

«C’est très utile, affirme la policière Caroline Garand, porte-parole du Service de police de Granby. Tout ce qui est service d’ordre, défilés et marches, on utilise les motos. Ils sont aussi plus accessibles dans les endroits publics et les parcs.»

Les sorties en moto permises?

Le service de police a profité de l’occasion pour préciser les règles entourant l’utilisation des motocyclettes pendant que le Québec est sur pause pour lutter contre la COVID-19.

«Est-ce qu’on peut sortir nos motos? Ce n’est pas interdit. Ce qui n’est pas recommandé, ce sont les balades de plaisance parce que durant le parcours, vous pourriez entrer en contact avec d’autres personnes, entre autres. Si ce n’est pas un déplacement nécessaire, on recommande de ne pas l’utiliser, à moins que ce soit pour aller travailler. Il faut attendre que les mesures soient levées», explique la policière Garand.