En Montérégie, le nombre de prescriptions remboursées par la RAMQ d'un puissant opiacé comme le Fentanyl, jusqu'à 100 fois plus puissant que la morphine, a bondi de 63% depuis cinq ans.

Les ordonnances d'analgésiques en forte hausse

La consommation de médicaments opiacés a explosé ces dernières années en Montérégie et les risques de dépendance inquiètent divers intervenants en toxicomanie.
Bien qu'incomplets, puisque les données obtenues par La Voix de l'Est proviennent de la Régie de l'assurance maladie du Québec qui couvre 46% de la population au Québec, ces chiffres tendent à montrer une forte hausse des prescriptions de trois puissants opiacés.
Le nombre d'ordonnances du Dilaudid, un antidouleur dérivé de la morphine, a augmenté de 79% entre 2007-2012, selon les données de la RAMQ. Les prescriptions du Fentanyl, un autre analgésique très puissant, ont connu une hausse de 63% au cours de la même période.
Tous les détails dans notre édition de vendredi