Le programme des Brigades culinaires de La Tablée des Chefs a pour but d’éduquer les générations futures en développant l’autonomie alimentaire et le plaisir de cuisiner. L’initiative a été rendue possible grâce à Mikaelle Daneau (à gauche), coordonnatrice du programme, et Karine Desmarais, enseignante à l’école de la Haute-Ville.

Les jeunes et le plaisir culinaire

Vendredi, à l’heure du dîner, le Food bus de La Tablée des Chefs était installé l’école de la Haute-Ville, à Granby, prêt à nourrir les élèves affamés. Au total, 100 sandwichs ont été distribués. Cette cantine mobile invite même des étudiants à préparer les mets donnés à leurs confrères.

Ces derniers participent au projet des Brigades culinaires, qui tente d’éduquer les générations futures en développant l’autonomie alimentaire et le plaisir de cuisiner. Il s’agit d’un programme offert comme activité parascolaire dans les établissements secondaires. Il rejoint les adolescents de 12 à 17 ans dans le cadre de séminaires portant sur l’alimentation et les saines habitudes de vie.

Cette année, 125 polyvalentes participent aux Brigades. L’intérêt est tellement grandissant que d’autres veulent s’ajouter à la prochaine édition. « Il va y avoir 150 écoles l’année prochaine », assure Mikaelle Daneau, coordonnatrice du programme.

L’objectif du Food bus est de promouvoir les Brigades. Il sillonne le Québec pour rencontrer les élèves des différentes écoles secondaires afin de les sensibiliser à l’importance de la cuisine.

Il s’agissait de sa deuxième venue à l’établissement granbyen et les étudiants ont apprécié l’expérience. Les participants aux Brigades culinaires avaient installé quelques kiosques afin de promouvoir de saines habitudes de vie.

L’équipe du Food Bus en action

Bénéfique

Les 125 brigades étaient aussi opposées les unes aux autres dans le cadre d’une compétition culinaire à travers le Québec.

Trois groupes différents de l’école de la Haute-Ville ont tenté leur chance afin de participer aux quarts de finale. Celui composé de Jane, Rosaly et Charlie a réussi à se rendre en demi-finale. Elles ont réussi à terminer en troisième position lors de l’événement, dont la finale était présidée par nul autre que Ricardo Larrivée.

Étant les plus jeunes, elles ne s’attendaient pas à se rendre aussi loin. Cette expérience leur a été extrêmement bénéfique. « Ça nous enrichit et ça permet de développer un certain leadership », reconnaît Jane.

« Ça m’a aidé à gérer mon stress », ajoute quant à elle Rosaly. De plus, elle croit que cette activité lui a permis d’évoluer en tant que personne. Ces ateliers ont fait en sorte que les jeunes étudiantes peuvent donner un coup de main à leurs parents en cuisine.

L’an prochain, l’école en sera à sa troisième participation. L’engouement des étudiants encourage Karine Desmarais, responsable du programme, à inscrire de nouveau l’école de la Haute-Ville. Les jeunes veulent absolument participer aux différentes activités de cuisine.

« Nous n’avons même pas besoin de les motiver à venir. Même lorsqu’ils sont malades, ils viennent aux ateliers de cuisine », explique Mme Desmarais.

Aide aux plus démunis

La Tablée des Chefs a aussi pour mission de nourrir les personnes dans le besoin. C’est d’ailleurs pour cette raison que la polyvalente prépare une initiative pour nourrir les enfants plus démunis. Les élèves préparent des mets au sein des séminaires de cuisine et l’institution veut les rendre accessibles pour ceux qui en ont besoin.

Dans les prochaines semaines, le bus se rendra au Saguenay afin de continuer à promouvoir son message auprès des adolescents.