Le conseil municipal de Stukely-Sud a rajeuni le temps d’une séance extraordinaire, lundi soir.

Les jeunes au conseil à Stukely-Sud

Le conseil municipal de Stukely-Sud a rajeuni le temps d’une séance extraordinaire, lundi soir.

Le temps de quelques minutes, Akian Jeanson, Jaho Jeanson, Amélya Leblond, Arianne Morel et Noémie Pépin — leur consœur Zoé Patenaude était absente — ont occupé les sièges des élus afin de partager avec les Dilligents leurs idées pour améliorer le parc municipal. Ainsi, les jeunes citoyens, élus par acclamation à la suite d’un appel de candidatures dans le bulletin municipal La Dilligence, aimeraient notamment y voir un carré de sable, un terrain de volley-ball de plage et un terrain de basketball. 

Ce conseil municipal jeunesse est le fruit d’une collaboration entre la municipalité de Stukely-Sud et Renée Breault-Doucette, enseignante et citoyenne bénévole. Deux rencontres ont eu lieu entre les jeunes et les membres du conseil municipal, qui s’est engagé à étudier et à mettre en application certaines suggestions à court ou moyen terme. 

Par ailleurs, la population est invitée à se présenter au parc, le 19 mai prochain à 10 heures, pour participer à une activité de plantation d’arbres pour créer des zones d’ombre. 

HAUSSES SALARIALES POUR LES ÉLUS

Le conseil municipal de Stukely-Sud a déposé lundi l’avis de motion d’un règlement offrant des augmentations salariales à ses membres. Ainsi, advenant l’adoption du règlement, le salaire annuel du maire sera de 11 325,87 $ et celui des conseillers, de 3775,29 $. Ces sommes seront indexées par la suite chaque année en fonction de l’indice des prix à la consommation, ce qui n’empêchera pas les élus d’augmenter à nouveau leur salaire à la suite d’une élection. Ces hausses sont justifiées par de nouvelles mesures sur l’imposition de la compensation des élus, a fait valoir le maire Patrick Leblond, qui bénéficiera désormais, si le règlement est adopté, d’une allocation de transition s’il quitte son poste ou s’il n’est pas réélu aux prochaines élections. M. Leblond a indiqué que les salaires avaient été établis en fonction de ceux versés par des municipalités de taille comparable. L’allocation de dépenses consentie aux élus représente la moitié de leur salaire. 

AIDE FINANCIÈRE DE 1000 $ À l’ACNSS

Les élus municipaux de Stukely-Sud ont voté majoritairement pour l’octroi d’une aide financière de 1000 $ à l’Association de conservation de la nature de Stukely-Sud, à l’exception du conseiller René Pepin. Celui-ci a justifié sa dissidence par le fait que les propriétaires de terrains devraient eux-mêmes assumer les taxes et les frais engendrés par la préservation des milieux humides et protégés qui s’y trouvent.