La pharmacienne Julie Coderre a été honorée pour son «dévouement» et ses «réalisations notoires». On la voit ici aux côtés du président de l’Ordre des pharmaciens du Québec, Bertrand Bolduc.

Les grands honneurs pour la pharmacienne Julie Coderre

Julie Coderre flotte sur un nuage. C’est avec humilité que la pharmacienne, propriétaire de la succursale Jean Coutu de la rue du Sud à Cowansville, a récemment reçu le prix Fellow de l’Ordre des pharmaciens du Québec pour son « dévouement exceptionnel » et ses « réalisations notoires dont le mérite rejaillit sur la profession ».

La pharmacienne, qui évolue sous la même bannière depuis plus de 22 ans, a été honorée dans le cadre du gala du 150e anniversaire de l’Ordre. « Je n’en reviens toujours pas. C’était un réel honneur d’être sur la scène avec d’aussi grands pharmaciens. C’était un gros wow ! , a-t-elle confié en entrevue. Ça fait du bien. On aime toujours avoir un A sur notre bulletin. »

Par voie de communiqué, l’Ordre qualifie la pharmacienne de « véritable référence dans son milieu », entre autres pour son étroite collaboration avec les médecins de la région. Parmi ses réalisations, Julie Coderre a mis sur les rails un projet d’ordonnances collectives, de concert avec la Direction de la santé publique de l’Estrie. Ce protocole permet aux pharmaciens de prescrire de la doxycycline, un antibiotique servant à prévenir la maladie de Lyme lors de piqûres de tiques. Se disant consciente des importantes répercussions d’un tel projet pour le public, la pharmacienne a tenu à mettre en lumière l’apport incontournable de ses collègues. 

« Quand on fait quelque chose pour la population, on ne le fait jamais pour avoir un titre personnel. Quand ça arrive, on est juste content du travail accompli. Et d’une façon, je partage mon prix avec mon équipe, car sans elle, je ne pourrais pas m’impliquer en dehors de la pharmacie. »

De son côté, le Groupe Jean Coutu s’est dit « fier de pouvoir compter sur des pharmaciens instigateurs et audacieux qui s’impliquent grandement dans la pratique en vue d’améliorer les services offerts aux patients ». « Nous sommes honorés de compter Julie Coderre parmi nos pharmaciens affiliés et cet honneur est hautement mérité », a fait valoir la vice-présidente de l’organisation, Nathalie Plante.

Pouvoirs

En plus de deux décennies, Julie Coderre a vu sa pratique « grandement évoluer ». « Le rôle des pharmaciens a tendance à changer avec les années. Toutes ces transformations nous permettent de mettre le patient au coeur de nos priorités », a-t-elle indiqué.

Le dépôt en juin dernier du projet de loi 31 par la ministre de la Santé, Danielle McCann, élargissant les pouvoirs des pharmaciens, est un exemple de cette évolution. Une tangente que Julie Coderre voit d’un très bon oeil. « On est comme une espèce de première ligne. Une sorte de triage pour les patients. Plus ça va, plus les connaissances des pharmaciens se raffermissent. Et c’est tant mieux. Plus les autres professionnels de la santé sont conscients de l’aide que l’on peut leur apporter, plus le public en sortira gagnant. »