Les étudiants seront déployés en CHSLD à la mi-juillet, à raison de trois jours par semaine, et leur formation se poursuivra en ligne les deux autres jours.
Les étudiants seront déployés en CHSLD à la mi-juillet, à raison de trois jours par semaine, et leur formation se poursuivra en ligne les deux autres jours.

Les futurs préposés aux bénéficiaires entrent en classe

C’est aujourd’hui que des dizaines d’aspirants préposés aux bénéficiaires en CHSLD entament leur formation au centre de services scolaire du Val-des-Cerfs.

Sur les quelque 400 demandes reçues au cours des dernières semaines, 88 personnes ont été sélectionnées pour former la première cohorte de ce nouveau programme express appelé Soutien aux soins d’assistance en établissement de longue durée.

Il s’agit d’une attestation d’études professionnelles d’une durée de 15 semaines et devant se terminer à la mi-septembre. On débute avec la portion théorie, suivie de cours en laboratoire, toujours au centre Saint-Benoît.

À la mi-juillet, les étudiants seront ensuite déployés en stage en CHSLD à raison de trois jours par semaine, pendant que leur formation se poursuivra en ligne les deux autres jours.

Les cours se terminent le 4 septembre, et les étudiants ont ensuite la possibilité de revoir certaines compétences.

Mise sur pied accélérée

Afin de répondre aux besoins du CIUSSS de l’Estrie en temps de pandémie, cette formation s’est organisée de façon très accélérée, indique Paméla Blouin, coordonnatrice aux communications à Val-des-Cerfs. Il faut habituellement deux ans pour mettre sur pied un nouveau programme.

Celui-ci a été créé à partir du diplôme d’études professionnelles (DEP) existant appelé Assistance à la personne en établissement et à domicile, et qui dure normalement un an.

Par sa forme abrégée, il ne peut déboucher que sur des emplois en CHSLD et non en centre hospitalier ou en résidence privée. Ses diplômés pourront toutefois compléter leur formation avec des cours supplémentaires pour obtenir leur DEP.

Le CIUSSS, qui s’est occupé de recevoir les candidatures, a sélectionné les futurs préposés sur la base de leur CV, d’un texte de 350 mots et d’une entrevue en ligne, une procédure complétée par des tests de santé et une vérification d’absence d’antécédents judiciaires.